La bourse ferme dans 4 h 37 min
  • CAC 40

    6 662,79
    -7,06 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 167,47
    +0,64 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1635
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 778,90
    +8,40 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    54 882,52
    +1 107,60 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,35
    +16,99 (+1,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,04
    -0,92 (-1,11 %)
     
  • DAX

    15 532,84
    +17,01 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 219,04
    +1,51 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3763
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Nucléaire: des mini-EPR pour relancer la filière?

·2 min de lecture

Dans le cadre du plan de relance, Emmanuel Macron pourrait annoncer prochainement la construction de plusieurs réacteurs nucléaires modulaires (SMR). Une technologie qui pourrait donner un coup de fouet à la filière et relancer les exportations d'EDF.

Le nucléaire français n'a pas dit son dernier mot. D’après les informations d’, le président Emmanuel Macron pourrait annoncer la construction d’un à plusieurs réacteurs nucléaires de faible ou moyenne puissance au cours de son déplacement à Belfort, le 12 octobre prochain. Lors de cette visite, le chef de l’État devrait dévoiler pour financer la recherche industrielle d’avenir et “construire les acteurs technologiques de demain”. Une rallonge de 30 milliards d’euros, dont une partie pourrait être investie dans la construction de petits réacteurs modulaires (SMR).

Alors que la droite, Valérie Pécresse en tête, réclame un débat sur la construction de , Emmanuel Macron devra préciser sa pensée sur le nucléaire français dans les prochains mois. Mais, sans attendre, le président pourrait confirmer le lancement de l’un de “ces petits réacteurs pleins de promesses”, comme il l’avait annoncé au mois de décembre. “Il nous faut rapidement rattraper le retard, considérer toutes les options de partenariat envisageables et nous positionner sur ce segment”, avait-il déclaré en visite sur l'usine de Framatome, au Creusot.

Lire aussi

Des réacteurs de sous-marins

Mais de quoi s’agit-il ? De fabriquer des réacteurs de plus petite taille. Des mini-EPR, en quelque sorte, capables d’être produits en série, et donc, de s’exporter plus facilement à l’étranger. Une promesse alléchante, alors que la filière peine à se remettre de et . Les centrales SMR, pour Small Modular Reactor, sont inspirées des réacteurs actuellement mis au point par TechnicAtome pour propulser les sous-marins nucléaires. Mais c’est à EDF qu'il revient de développer ce projet lancé en 2019, baptisé Nuward, en partenariat avec TechnicAtome, Naval Group et le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

Ces réacteurs, plus compacts, sont déjà capables de produire l’équivalent de 170 MWe. C'est dix fois moins qu'un EPR de troisième génération. Mais un exploit en termes de structure. “La technologie n’est pas bien différe[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles