La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 648,67
    -166,21 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Nucléaire iranien : Israël et l'Iran s'écharpent, "les lignes rouges" franchies

·1 min de lecture

"Le programme nucléaire iranien a atteint un tournant, tout comme notre tolérance à son égard", a déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU Naftali Bennett, le premier ministre israélien qui a succédé en juin à Benjamin Netanyahu. "Au cours des dernières années, l'Iran a fait un grand bond en avant dans ses capacités de recherche et développement nucléaires, de production et d'enrichissement. Le programme d'armement nucléaire de l'Iran est à un point critique, toutes les lignes rouges ont été franchies", a ajouté M. Bennett.

"Les inspections ont été ignorées. Tous les voeux pieux se sont avérés erronés. L'Iran viole actuellement les accords de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et s'en tire" sans conséquences, a souligné M. Bennett, affirmant qu'Israël "n'allait pas permettre" à l'Iran de se doter de l'arme atomique. Téhéran n'a pas tardé à répliquer, accusant M. Bennett "de se faire passer pour une victime et de tenter désespérément de présenter le régime israélien comme innocent" par la voix de son diplomate Payman Ghadirkhomi.

Rejetant des "allégations sans fondement" et regrettant l'utilisation d'un "langage menaçant" contre son pays, M. Ghadirkhomi a affirmé que l'Iran n'hésiterait pas à exercer "(son) droit inhérent à (se) défendre contre toute menace et à tout moment".

Ces déclarations du Premier ministre israélien, qui a d'ailleurs qualifié de "boucher" le président iranien Ebrahim Raïssi, interviennent alors que les négociations entre Téhéran et les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Défense : la Chine se réarme et présente ses nouveaux équipements
Covid-19 : pas de risque à faire le vaccin contre la grippe et la dose de rappel concomitamment
Marseille : les poubelles débordent, bras de fer des éboueurs sur les 35h
Allemagne : les sociaux-démocrates en tête des législatives selon les résultats provisoires
Brexit : tensions Royaume-Uni - France, les pêcheurs de Jersey craignent de ne plus pouvoir vendre en Europe !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles