La bourse ferme dans 7 h 36 min
  • CAC 40

    6 552,71
    -1,15 (-0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 777,02
    +0,21 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0236
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 803,10
    -12,40 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    23 491,76
    -1 054,78 (-4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    571,28
    +0,00 (+0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,51
    -1,58 (-1,72 %)
     
  • DAX

    13 781,33
    -14,52 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 510,50
    +9,61 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 033,24
    -142,38 (-0,71 %)
     
  • GBP/USD

    1,2099
    -0,0040 (-0,33 %)
     

Nucléaire: le gouvernement veut un "compromis" sur le volume vendu aux concurrents d'EDF

GONZALO FUENTES

Alors que la société est sur le point d'être à nouveau nationalisée, le gouvernement dit vouloir trouver un compromis avec ses concurrents sur le volume d'électricité vendu à bas coût par EDF à ses concurrents.

Le gouvernement envisage "un compromis" sur le volume maximal d'électricité nucléaire vendu à bas coût par EDF à ses concurrents, a indiqué mercredi la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Ce mécanisme, appelé Accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh), pèse sur les comptes de la compagnie publique.

"Il nous semble qu'un plafond d'Arenh à 135 terawattheure pour 2024 et 2025 serait un compromis raisonnable. On entend l'inquiétude manifestée à l'Assemblée nationale et au Sénat", a dit la ministre, rappelant qu'aujourd'hui "le plafond est de 150". "Je déposerai peut-être un amendement en ce sens", a-t-elle ajouté, lors de son audition devant la commission des affaires économiques du Sénat.

8 milliards d'euros en moins pour EDF

En janvier, pour contenir la hausse des tarifs réglementés de l'électricité, le gouvernement a demandé à EDF d'augmenter de 20% (de 100 TWh à 120 TWh) le quota annuel d'électricité vendu à prix réduit à ses concurrents. Une décision à 8 milliards d'euros pour EDF, qui avait suscité la colère des syndicats comme du PDG du groupe, . Cette année, EDF prévoit de produire au total 280-300 TWh d'électricité nucléaire en France, un niveau très bas en raison de problèmes de corrosion sur certains réacteurs du parc.

La semaine dernière, les députés ont approuvé, contre l'avis du gouvernement, le relèvement du prix auquel EDF doit vendre sa production dans le cadre de l'Arenh, lors de l'examen en première lecture du projet de loi d'urgence en faveur du pouvoir d'achat, qui contient un volet énergétique. EDF, que le gouvernement prévoit de renationaliser à 100%, doit publier ses résultats financiers semestriels jeudi matin.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles