Marchés français ouverture 2 h 7 min
  • Dow Jones

    34 168,09
    -129,61 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 542,12
    +2,82 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 188,74
    -822,59 (-3,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,1223
    -0,0021 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    23 672,40
    -617,50 (-2,54 %)
     
  • BTC-EUR

    32 109,17
    -1 837,78 (-5,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    819,90
    -35,91 (-4,20 %)
     
  • S&P 500

    4 349,93
    -6,52 (-0,15 %)
     

Nucléaire: le gouvernement belge confirme l'arrêt en 2025 de ses sept réacteurs

·1 min de lecture

Le gouvernement belge est parvenu jeudi à un accord sur la fermeture des centrales nucléaires du pays en 2025, sans pour autant tourner le dos à la technologie nucléaire pour produire de l'électricité, rapportent les chaînes publiques RTBF et VRT.

Les sept partis de la coalition gouvernementale au pouvoir à Bruxelles se déchiraient depuis des semaines sur le sujet, les Verts insistant pour que la loi de 2003 prévoyant la sortie du nucléaire soit respectée tandis que le Mouvement réformateur (MR), un parti francophone d'inspiration libérale, plaidait pour le maintien en activité des deux réacteurs les plus récents.

Les deux centrales nucléaires belges, comportant au total sept réacteurs, sont opérés par la société française Engie .

Après des discussions qui ont duré toute la nuit, les ministres sont parvenus à un compromis qui prévoit la fermeture du dernier réacteur en 2025, disent les chaînes.

La Belgique va néanmoins investir 100 millions d'euros dans la nouvelle technologie nucléaire, en particulier sur les petits réacteurs modulaires (PRM), ajoutent-elles.

Le gouvernement doit tenir une conférence de presse à 11h00 (10h00 GMT) pour officialiser cet accord.

La Belgique n'a toujours pas dit comment elle entend compenser la baisse de sa production d'électricité après la fermeture des réacteurs nucléaires, l'hypothèse de centrales au gaz étant notamment envisagée. Une décision à ce sujet pourrait ne pas intervenir avant le mois de mars.

(avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles