Nucléaire : les français plutôt favorables à ce que l'EPR de Flamanville aille à son terme

Les français sont majoritairement favorables à la poursuite du chantier de l'EPR de Flamanville, dans la Manche, quelque que soit leur couleur politique. C'est la conclusion d'une étude Tilder-LCI-OpinionWay pour le magazine "La Question de l'Eco" diffusé hier. Malgré un surcoût de 2 milliards d'euros par rapport aux dernières prévisions et de plus de 5 milliards d'euros par rapport au chiffrage initial, 61% des français pensent qu'il faut mener à bien ce chantier de 8,5 milliards d'euros. La part des personnes interrogées favorables au projet est nettement plus importante chez les hommes (70%) que chez les femmes (52%).

Quant aux sensibilités politiques, 76% des répondants ayant voté Nicolas Sarkozy lors du premier tour de l'élection présidentielle se déclarent en faveur de la poursuite des travaux, contre seulement 54% des partisans de Jean-Luc-Mélenchon et 57% de ceux de François Hollande et de Marine le Pen. Les soutiens de François Bayrou sont favorables à 68%. Le sondage, réalisé par Tilder-LCI-OpinionWay les 5 et 6 décembre auprès de 1.002 personnes, ne concerne que l'instant présent et reflète le fait que les travaux sont déjà largement avancés, puisque l'EPR de Flamanville produira de l'électricité à compter de 2016. Les résultats auraient sans doute été différents si le projet n'en était qu'à son démarrage.