La bourse ferme dans 3 h 19 min
  • CAC 40

    6 259,10
    +24,96 (+0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 015,99
    +22,56 (+0,56 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1992
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 779,20
    +12,40 (+0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    50 764,29
    -1 575,61 (-3,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,15
    -26,80 (-1,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,55
    +0,09 (+0,14 %)
     
  • DAX

    15 413,55
    +158,22 (+1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,73
    +36,23 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3814
    +0,0030 (+0,21 %)
     

Nucléaire: EDF mis en demeure sur son plan d'urgence à Flamanville

·2 min de lecture

L'autorité de sûreté nucléaire a mis en demeure EDF de mettre à jour son plan d'urgence interne pour sa centrale de Flamanville.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mercredi avoir mis en demeure de mettre à jour le plan d'urgence interne de sa centrale de Flamanville (Manche), une décision qui fait suite à une inspection inopinée en janvier.

"Afin que son nouveau plan d'urgence interne puisse être opérationnel au plus tard le 16 octobre 2021" pour les réacteurs 1 et 2 de Flamanville, "EDF est mis en demeure de transmettre" à l'ASN "au plus tard le 16 avril 2021, la mise à jour de son plan d'urgence interne établie conformément" à la réglementation, selon la décision disponible sur le site internet du gendarme du nucléaire.

EDF "respectera les délais indiqués pour se mettre en conformité" et n'a "pas l'intention de saisir le Conseil d'État" pour faire appel de cette mise en demeure, a indiqué mercredi le service de presse de l'entreprise interrogé par l'AFP.

Cette mise en demeure fait suite notamment aux "manquements" constatés par l'ASN lors d'une inspection inopinée de la centrale dans la nuit du 11 au 12 janvier, consistant en un exercice de crise. Les inspecteurs avaient alors constaté qu'EDF n'avait pas répondu "de manière efficace et rapide à une situation d'urgence" simulée, selon la lettre de suite de l'inspection.

Exercice avant le 30 avril 2021

EDF a depuis adressé des courriers à l'ASN sur le sujet, les 9 et 22 février. Mais l'entreprise n'y "apporte pas de réponses satisfaisantes", selon la mise en demeure.

Dans ces courriers le groupe s'engage notamment à "réaliser un exercice avant le 30 avril 2021", et un autre au cours du deuxième semestre 2021, selon la même source.

Lors de l'inspection de janvier, l'ASN avait notamment "constaté un délai tardif d'alerte des autorités". EDF avait mis près de deux heures à prévenir la préfecture qu'un plan d'urgence interne avait été déclenché dans le cadre de l'exercice, selon le gendarme du nucléaire.

Le réacteur 1 de la centrale de Flamanville est en arrêt pour maintenance et doit redémarrer le 31 mars, une date qui a été repous[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi