Publicité
La bourse ferme dans 8 h 29 min
  • CAC 40

    8 132,49
    +37,52 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 059,20
    +23,79 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0879
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    2 343,60
    +9,10 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 450,96
    -421,62 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 476,68
    -19,78 (-1,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,70
    +0,98 (+1,26 %)
     
  • DAX

    18 774,71
    +81,34 (+0,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 807,86
    -19,49 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2774
    +0,0002 (+0,02 %)
     

"Now and Then": les Beatles dévoilent leur nouvelle et ultime chanson, mixée grâce l'IA

Pierre Cardin

Les Beatles sortent jeudi une nouvelle chanson: enregistrée par John Lennon et mixée à l'aide de l'intelligence artificielle, Now and Then réunit une dernière fois le groupe mythique de Liverpool, 53 ans après sa séparation.

"C'est probablement la dernière chanson des Beatles, et on joue tous dessus, c'est un véritable enregistrement de Beatles", déclare Paul McCartney, 81 ans, dans un court documentaire vidéo mis en ligne mercredi soir, qui retrace la genèse du morceau et permet d'entendre un aperçu de Now and Then.

Épaulés par le réalisateur Peter Jackson

Cette chanson est la dernière des Beatles, écrite et chantée par John Lennon, développée et travaillée par Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, et enfin achevée par Paul et Ringo plus de quatre décennies plus tard, résume la présentation du morceau.

PUBLICITÉ

Now and Then est née d'une maquette enregistrée dans les années 1970 par John Lennon dans son appartement new-yorkais. Après son assassinat en 1980, sa veuve Yoko Ono avait remis en 1994 la bande, avec voix et piano, aux autres membres du groupe.

Les techniques alors disponibles ne permettant pas d'extraire la voix de John Lennon avec une qualité suffisante, le morceau était resté dans les cartons. Mais tout a basculé avec la série documentaire Get Back, réalisée en 2021 par Peter Jackson.

Le réalisateur de la trilogie du Seigneur des Anneaux avait alors extrait la voix de John Lennon d'une cassette en la séparant du piano, aidé par les nouvelles technologies utilisant l'intelligence artificielle.

"On s'est retrouvé avec la voix de John, claire comme du cristal", a expliqué Paul McCartney, cité dans un communiqué annonçant la sortie de ce titre.

À la maquette originale ont été ajoutés des enregistrements de guitare électrique et acoustique par George Harrison datant de 1995, avant son décès en 2001. La chanson a été terminée l'année dernière dans des studios de Los Angeles, mêlant les batteries de Ringo Starr, le piano et la basse de Paul McCartney, et les voix des deux Beatles vivants.

"C'était très émouvant pour nous tous. C'est comme si John était parmi nous", a raconté Ringo Starr, 83 ans.

"Tout est vrai"

En avril 1970, six mois après la sortie de l'album Abbey Road et un mois avant celle de Let it be, les Beatles avaient annoncé leur séparation. En dix ans de collaboration Paul McCartney, John Lennon, George Harrison et Ringo Starr ont produit 14 albums bestsellers avec près d'un milliard de disques vendus et ont participé au tournage de plusieurs films.

Malgré la mort de John Lennon en 1980 et celle de George Harrison en 2001, la "Beatlemania" reste vivace à travers le monde et les possibilités offertes par l'intelligence artificielle (IA) ont déjà inspiré des tentatives de fans de les réunir, ou de revisiter les dernières oeuvres de Paul McCartney avec sa voix de jeunesse.

À l'occasion d'une interview à la BBC en juin dernier, Paul McCartney avait révélé la préparation de cette chanson inédite. "Nous en sommes venus à faire ce qui sera le dernier enregistrement des Beatles, c'était une maquette de John à partir de laquelle nous avons travaillé", avait-il expliqué.

"Rien n'a été créé artificiellement ou de manière synthétique, tout est vrai. (...). Nous avons nettoyé certains enregistrements", avait-il par la suite insisté.

L'existence de la maquette était connue et Paul McCartney n'avait pas caché vouloir donner au morceau une nouvelle vie. Mais il avait toujours expliqué que le projet n'avait pas abouti en raison de l'opposition de George Harrison qui ne l'aimait pas. Après Now and Then, les deux compilations rouge 1962-1966 et bleue 1967-1970 vont être rééditées dans une version augmentée le 10 novembre.

Article original publié sur BFMTV.com