La bourse ferme dans 7 h 32 min
  • CAC 40

    6 444,91
    -125,28 (-1,91 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 053,61
    -77,23 (-1,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1714
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 753,80
    +2,40 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    38 210,57
    -3 165,87 (-7,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 115,42
    -110,11 (-8,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,12
    -0,85 (-1,18 %)
     
  • DAX

    15 190,10
    -300,07 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    6 876,67
    -86,97 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 066,73
    -854,03 (-3,43 %)
     
  • GBP/USD

    1,3671
    -0,0067 (-0,49 %)
     

Novaremed étend sa filière de médicaments-candidats non opioïdes destinés au traitement des douleurs chroniques par l'acquisition de Metys Pharmaceuticals

·8 min de lecture
  • En ajoutant à la filière existante deux projets de développement complémentaires, l'acquisition de Metys élargit l'éventail de médicaments-candidats non opioïdes innovants de Novaremed destinés au traitement des douleurs chroniques

  • Cette extension permet à Novaremed de viser un segment plus large d'indications pour le traitement des douleurs neuropathiques en complétant son axe de développement actuel, les neuropathies périphériques diabétiques douloureuses (NPDD) par une nouvelle direction : les neuropathies périphériques chimio-induites (NPCI)

  • Cette transaction représente une avancée importante vers la concrétisation de la stratégie de Novaremed visant devenir le leader du segment des médicaments non opioïdes pour la gestion de la douleur

  • L'élection d'Andrew J. Oakley au conseil d'administration de Novaremed renforce l'équipe de direction

BÂLE, Suisse, September 07, 2021--(BUSINESS WIRE)--Novaremed AG, une société biopharmaceutique privée avec des produits en essai clinique, a annoncé l'acquisition de Metys Pharmaceuticals AG (Metys), y compris de tous ses programmes de développement, dans le cadre d'une transaction par échange d'actions. Cette acquisition élargit la filière existante de Novaremed par l'ajout des deux projets de développement en phases clinique et préclinique, basés sur une approche innovante du traitement de la douleur chronique par des médicaments non opioïdes, principal domaine de la société. Elle permet en outre à Novaremed de viser un plus large spectre d'indications de traitement de la douleur neuropathique, avec la possibilité d'un plus grand nombre d'applications par l'ajout de la prévention en plus du soulagement de la douleur. D'un point de vue administratif, Novaremed renforce son équipe de direction en accueillant un nouveau membre au conseil d'administration, Andrew J. Oakley.

« L'acquisition de Metys correspond parfaitement à notre stratégie pionnière dans le développement d'antalgiques non opioïdes, visant à fournir aux patients des médicaments efficaces et bien tolérés tout en répondant au besoin urgent de traitements non addictifs. Je suis ravi qu'Andrew Oakley, spécialiste de l'industrie, ait rejoint le conseil d'administration de Novaremed, et je suis impatient de collaborer avec lui pour la concrétisation de nos objectifs ambitieux », a déclaré Isaac Kobrin, président exécutif du conseil d'administration. « Nous poursuivons trois objectifs principaux pour les mois à venir : nous prévoyons de lancer l'essai de phase 2b de notre prometteur médicament-candidat NDR.E1 pour le traitement des neuropathies périphériques diabétiques douloureuses (NPDD), de développer les nouveaux candidats issus de l'acquisition de Metys et, parallèlement, d'approcher des investisseurs privés et institutionnels afin de lever des capitaux supplémentaires pour soutenir notre filière de médicaments-candidats très prometteuse pour la nouvelle génération d'antalgiques. »

« Je suis fier et ravi de l'acquisition de Metys par Novaremed. Cette transaction valide notre approche unique de la gestion des symptômes évolutifs de la neuropathie sensorielle périphérique. Nous faisons avancer notre médicament-candidat de phase 2, le MP-101, destiné à la prise en charge des douleurs chimio-induites des neuropathies périphériques, et notre médicament-candidat en phase préclinique, le MP-103, est presque prêt pour la phase 1 », a déclaré Michael Scherz, PhD, fondateur et PDG de Metys Pharmaceuticals. « Nous partageons un même engagement à fournir des options thérapeutiques nouvelles pour prévenir, réduire ou soulager la douleur chronique et améliorer la qualité de vie des patients, en répondant à un besoin médical urgent et in fine en réduisant le recours aux opioïdes. L'intégration des technologies et des projets de Metys à Novaremed est le meilleur moyen de concrétiser ces objectifs. »

Une filière plus large de médicaments-candidats non opioïdes

À l'avenir, la filière de produits Novaremed pour le traitement des douleurs neuropathiques se concentrera sur trois projets de médicaments non opioïdes au mode d'action totalement différent :

Le NRD.E1, une petite molécule à action orale dont le mécanisme d'action est totalement nouveau et protégée par brevet jusqu'en 2040, agit comme un modulateur de la kinase Lyn. Il s'agit du produit phare de la société pour le traitement de la NPDD. Novaremed a mené à bien un essai de phase 2a en double aveugle contrôlé contre placebo de validation de principe et de détermination de la posologie, dans lequel le NRD.E1 a permis une réduction cliniquement significative de la douleur mesurée par le patient (rapportée comme l'amélioration du score de douleur neuropathique moyen) et a été très bien toléré à toutes les posologies testées. En outre, les résultats ont suggéré un soulagement de la douleur similaire ou plus grand, et une meilleure tolérabilité que ceux des traitements classiques approuvés. À partir de ces résultats positifs, Novaremed est prêt à démarrer un essai de phase 2b en double aveugle contrôlé contre placebo de 12 semaines chez des patients souffrant de NPDD modérée à sévère aux États-Unis, où le statut de désignation accélérée et l'approbation IND ont été octroyés par la FDA.

MP-101, un médicament-candidat de phase 2, est un modulateur du signal du glutamate administrable par voie orale. Son mode d'action consiste à empêcher ou à inverser le signal envoyé à la moelle épinière et au cerveau du fait d'une lésion des nerfs périphériques, signal qui va en augmentant. Le MP-101 est un mélange non racémique des énantiomères du dimiracétam, protégé par brevet jusqu'en 2039. Dans les précédents essais cliniques de phase 1 et de phase 2, sur un total de 176 personnes, un bon profil d'innocuité et de tolérabilité comparable au placebo a été observé pour le dimiracétam, et aucun signe ou symptôme de sédation, de dépendance ou de sevrage n'est apparu. À partir des essais précliniques de validation du concept pour le traitement des neuropathies chimio-induites et des discussions pré-IND avec la FDA, le MP-101 est actuellement développé pour la prise en charge des neuropathies chimio-induites et de la douleur neuropathique. L'essai de phase 2 devrait démarrer dans le courant du premier trimestre 2023.

MP-103, un modulateur du signal du glutamate à action orale chez divers modèles de rongeurs pour la prévention et le traitement des symptômes de lésion nerveuse périphérique, doit commencer son essai clinique de phase 1 au cours du premier semestre 2023.

Une filière élargie pour répondre à des besoins médicaux urgents avec un spectre d'indications plus grand

Avec ces trois projets de développement de médicaments-candidats, Novaremed cherche à apporter des solutions à un plus large éventail de douleurs neuropathiques, y compris les formes les plus courantes de neuropathie périphérique diabétique douloureuse (NPDD) et de neuropathie périphérique chimio-induite (NPCI). Les symptômes sensoriels des neuropathies périphériques, notamment la douleur neuropathique, sont des maladies très courantes, et leur incidence augmente avec la hausse des cas de diabète et de cancer. Un patient diabétique sur 5 développe une NPDD, et la moitié d'entre eux nécessitent un traitement en raison de la gravité des symptômes. Dans les cas de cancer, 4 patients sur 5 suivant une chimiothérapie neurotoxique présente une NPCI, un chiffre qui met en évidence le besoin d'intervention précoce ou de prévention. Il est urgent d'apporter des traitements novateurs pour soulager ces douleurs chroniques souvent incapacitantes et réfractaires en raison de l'efficacité limitée et de la faible tolérabilité de bon nombre de thérapies classiques. Plus important encore, la filière de médicaments-candidats non opioïdes de Novaremed vise aussi à répondre au fort besoin de traitements sans risque de dépendance physique ou d'abus, un danger inhérent aux opioïdes habituellement prescrits. Pour Novaremed, ses médicaments-candidats présentent un potentiel allant au-delà de la NPDD et de la NPCI, et la société veut évaluer les opportunités dans d'autres indications de douleur neuropathique, élargissant ainsi davantage son axe de recherche actuel.

Renforcement de l'équipe de direction

Andrew J. Oakley, membre du conseil d'administration de Metys, rejoindra le conseil d'administration de Novaremed. Cet expert de l'industrie des biotechnologies et pharmaceutique possède une longue expérience et occupe actuellement le poste de directeur financier d'Autolus Therapeutics (NASDAQ : AUTL). Auparavant, il a rempli cette même fonction pendant plus de dix ans au sein de plusieurs sociétés pharmaceutiques cotées en bourse : Sosei Group (TSE : 4565), Vectura Group plc (LSE : VEC) et Actelion Ltd. Avant de rejoindre Actelion, Andrew a été cadre supérieur en finances pour Accenture et a fait partie de l'équipe dirigeante de diverses grandes multinationales du bâtiment. Andrew est diplômé en économie de l'université Macquarie et de la London Business School ; il est membre de l'Institut australien des comptables agréés depuis 1987.

À propos de Novaremed

Novaremed AG, une société biopharmaceutique privée avec des produits en essai clinique, innove en gestion de la douleur chronique par le développement d'options thérapeutiques efficaces et sûres comme alternatives aux opioïdes. Son produit phare, la petite molécule non opioïde à action orale NRD.E1, présente un nouveau mécanisme d'action. Il a obtenu le statut de désignation accélérée et l'approbation IND de la FDA pour le lancement d'un essai clinique de phase 2b pour le traitement des neuropathies périphériques diabétiques douloureuses (NPDD). La filière de candidats à un stade moins avancé pour le traitement de la douleur chronique inclut le MP-101 (en phase 2), pour la prévention et le soulagement des neuropathies périphériques chimio-induites (NPCI), et le MP-103 (en phase préclinique). Le portefeuille de développement clinique de Novaremed vise à satisfaire des besoins médicaux urgents et des exigences sociétales en soulageant la douleur associée au diabète et au cancer et en proposant une alternative aux traitements addictifs. Novaremed Ltd (Israël) et Metys Pharmaceuticals AG (Suisse) sont des filiales détenues à 100 % par Novaremed AG, domiciliée à Bâle (Suisse). Pour de plus amples informations : www.novaremed.com.

Pour consulter l'intégralité du communiqué de presse, rendez-vous sur www.novaremed.com ou cliquez ici.

# # #

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210907005808/fr/

Contacts

Isaac Kobrin, M.D., président exécutif du conseil d'administration
isaac.kobrin@novaremed.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles