Marchés français ouverture 2 h 45 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 603,52
    -148,08 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1963
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 850,00
    +352,75 (+1,24 %)
     
  • BTC-EUR

    53 335,12
    +2 025,77 (+3,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,26
    +82,27 (+6,36 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Nouvelles réductions de livraison du vaccin AstraZeneca en Europe

·2 min de lecture

Le groupe AstraZeneca a annoncé samedi de nouvelles réductions de livraison de son vaccin contre le Covid-19 à l'Union européenne, invoquant des restrictions d'exportation.

La vaccination anti-Covid était samedi au centre des préoccupations dans l'Union européenne, avec l'annonce d'une nouvelle baisse des livraisons du laboratoire AstraZeneca et l'appel à des discussions "le plus vite possible" lancé par cinq pays membres inquiets de disparités dans la distribution des doses.

L'image d'AstraZeneca est déjà écornée par les suspensions de son vaccin décidées cette semaine par le Danemark, l'Islande, la Norvège et la Bulgarie après des cas graves de caillots sanguins, tandis que la Thaïlande a retardé sa campagne de vaccination.

La Norvège s'est en outre inquiétée samedi de cas d'hémorragies cutanées chez des personnes relativement jeunes ayant reçu une dose du vaccin AstraZeneca, même si aucun lien n'est encore établi avec le vaccin.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé vendredi qu'il n'y avait "pas de raison de ne pas utiliser" ce vaccin.

"AstraZeneca est au regret d'annoncer une baisse des livraisons de vaccins contre le Covid-19 à l'Union européenne", a déclaré le groupe suédo-britannique dont le vaccin a été autorisé fin janvier dans l'UE.

Invoquant des "restrictions d'exportation" pour les vaccins fabriqués hors UE, il annonce ne pouvoir livrer que 100 millions de doses durant les six mois achevés en juin, dont 70 millions seulement sur les 180 millions initialement prévus au deuxième trimestre.

En janvier, le groupe avait déjà réduit ses objectifs du premier trimestre incriminant un problème de "rendement" dans son usine belge.

Samedi, la Commission européenne a indiqué poursuivre avec les Etats membres les discussions avec AstraZeneca, et insisté pour que l'entreprise "fasse tout son possible pour honorer ses engagements".

Conséquence de cette baisse des livraisons : en Allemagne, le Land de Thuringe --qui a le taux d'incidence le plus élevé du pays, à 152,1 samedi-- doit suspendre temporairement un projet-pilote de vaccination avec ce produit par des médecins généralistes qui devait débuter avant fin mars, notammen[...]

Lire la suite sur challenges.fr