Marchés français ouverture 2 h 54 min
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 892,42
    +344,42 (+1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1783
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 496,24
    -825,74 (-3,02 %)
     
  • BTC-EUR

    32 608,14
    +3 365,73 (+11,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    918,36
    +124,63 (+15,70 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     

De nouvelles hypothèses sur la disparition des dinosaures

·1 min de lecture

Il y a 66 millions d'années en arrière, un gigantesque astéroïde venait frapper la Terre, entraînant la disparition des dinosaures. C'est en tout cas ce que l'on apprend à l'école. Mais une équipe française de chercheurs de l'Université de Montpellier vient de démontrer que la réalité aurait été un peu plus subtile. Il se pourrait que les reptiles géants n'aient pas attendu cette catastrophe pour se retrouver dans un état critique.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Ces chercheurs ont en effet étudié six familles de dinosaures, dont les tyrannosaures et les tricératops. En analysant l'âge d'extinction de plusieurs espèces, ils ont démontré qu'il y a 76 millions d'années, elles commençaient déjà à disparaître. L'astéroïde de 12 km qui est tombé sur Terre dix millions d'années plus tard a sans doute porté le coup de grâce à des dinosaures déjà en difficulté.

Les écosystèmes déséquilibrés

S'ils ont commencé à disparaître, c'est avant tout parce que les températures sur Terre ont chuté de sept degrés, selon Fabien Condamine, chercheur au CNRS. "Ça a beaucoup de sens puisque ce sont des animaux qui se situent à mi-chemin entre nous et les mammifères, les oiseaux et toutes sortes de lézards, tortues ou crocodiles. Donc les dinosaures dépendaient fortement des températures du milieu environnant", explique-t-il.

LIRE AUSSI - Selon une nouvelle étude, les dinosaures ont également prospéré en Arctique 

À l'époque en effet, un territoire comme l'actu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles