La bourse ferme dans 6 h 51 min
  • CAC 40

    6 248,39
    -104,55 (-1,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 622,82
    -67,92 (-1,84 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    +0,0032 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 811,60
    -4,30 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    27 718,00
    -846,15 (-2,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    648,01
    -22,67 (-3,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,91
    -0,68 (-0,62 %)
     
  • DAX

    13 765,16
    -242,60 (-1,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 283,42
    -154,67 (-2,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2396
    +0,0054 (+0,44 %)
     

Nouvelle plainte contre Buitoni visant une deuxième gamme de pizzas

Une nouvelle plainte a été déposée à Perpignan contre Buitoni par une femme ayant été malade après avoir consommé une pizza d'une gamme différente.

Une nouvelle plainte a été déposée à Perpignan contre par une femme ayant été malade après avoir consommé une pizza d'une gamme différente de celle déjà visée par une enquête, a appris l'AFP auprès de l'avocat de la plaignante jeudi.

"Il s'agit d'une mère de famille qui a consommé une pizza de la gamme Bella Napoli le 27 mars et a été hospitalisée le 29 pendant six jours", a indiqué Me Pierre Debuisson, précisant que "les résultats d'analyses ont révélé la présence de la bactérie Escherichia Coli", comme pour les contaminations précédentes liées à, et d'une autre bactérie, Shigella.

Cette mère de famille de 34 ans résidant à Perpignan, "toujours très fatiguée un mois après", a déposé plainte mercredi pour "blessures involontaires", a affirmé son avocat à l'AFP.

"Son mari a contacté Buitoni pour demander le retrait de la pizza sans avoir de réponse, et il a contacté le service de sécurité et qualité sanitaire de l'alimentation, qui a simplement dit avoir transmis l'information à l'ARS (agence régionale de santé, ndlr)", explique Me Debuisson, déjà engagé dans la défense de plusieurs familles touchées par E.Coli.

Cette plainte survient quelques semaines après l'ouverture d'une enquête le 22 mars par le parquet de Paris pour "tromperie sur une marchandise, exposition ou vente de produits alimentaires corrompus ou falsifiés et nuisibles pour la santé, mise sur le marché d'un produit préjudiciable à la santé, mise en danger d'autrui, blessures involontaires et homicides involontaires".

La gamme Fraîch'Up de Buitoni, appartenant au groupe Nestlé, est visée, alors que 50 cas de contaminations à la bactérie E.coli avaient été confirmés, dont certains liés à la consommation de pizzas Buitoni.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles