La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 117,06
    +278,90 (+0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    32 098,35
    -1 220,89 (-3,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    929,42
    -14,02 (-1,49 %)
     
  • S&P 500

    4 423,24
    +36,08 (+0,82 %)
     

La nouvelle méthode d’Amazon pour dégager des profits

·1 min de lecture

Amazon aurait trouvé une nouvelle façon d’optimiser ses profits. Celle-ci serait de jouer sur les bénéfices réalisés par ses fournisseurs. D’après le Wall Street Journal, la méthode viserait à acheter des participations dans les entreprises, mais à des tarifs avantageux et non au prix du marché.

Un accord qui n’a pas l’air de déplaire puisque l’entreprise de Jeff Bezos a déjà conclu une douzaine de contrats avec des entreprises, qui pour la plupart sont cotées en bourse. D’après une source proche du dossier, relayée par nos confrères américains, Amazon aurait même déjà établi 75 accords similaires avec des entreprises privées ces dix dernières années… plaçant même parfois le géant comme actionnaire majoritaire de leur société.

Plus grave encore, certains clients d’Amazon recevraient des pressions de la part du géant pour casser à nouveau les prix. Selon Slate, c’est notamment la société SpartanNash qui en a fait les frais. En effet, le distributeur de produits d’épicerie s’est vu demander une baisse de ses prix de 15%. En échange, Amazon lui promettait un contrat pour les achats sur sept ans.

A lire aussi - « Détruire 130.000 articles par semaine » : un ex-employé charge Amazon

Mais ce n’est pas tout, dans ce contrat original, Amazon exigeait aussi du géant de l’épicerie d’être alerté de tout rachat éventuel de SpartanNash et de bénéficier de 10 jours pour contrer l’offre. Si les patrons de la société victime du chantage se disent choqués par la situation, ils ne peuvent faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aéroports de Paris : la grève continuera ce week-end
Pour protester contre le sous-effectif, des magasins Monoprix se mettent en grève
Le n°1 de Mitsubishi Electric tire sa révérence, après un scandale qui risque d'"endommager considérablement la confiance dans l'industrie du Japon"
Les banques n'ont "pas assez répondu à nos appels à la prudence", la BCE tire la sonnette d’alarme
Velux fait la loi sur les toits de l'Hexagone

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles