La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 566,86
    +1 258,78 (+2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Nouvelle levée de fonds pour BlaBlaCar, qui veut davantage se développer à l'international

·1 min de lecture

BlaBlaCar, qui annonce une nouvelle levée de fonds, veut profiter de la sortie de la crise sanitaire pour être "agressif", tant en Europe que sur des marchés plus lointains, explique son directeur général Nicolas Brusson dans un entretien à l'AFP. L'entreprise fondée en 2006 a annoncé mardi une levée de fonds de 115 millions de dollars (96 millions d'euros environ), ce qui lui permet de voir venir. "Aujourd'hui, avec ce plan de financement, on se retrouve avec plus de 200 millions de cash, ce qui nous permet d'être agressifs", déclare Nicolas Brusson.

L'opération valorise la société à 2 milliards de dollars. "C'est clairement une licorne !", souligne le cofondateur, en faisant référence à ces startups non cotées valorisées à au moins 1 milliard. Il estime que cette levée de fonds sera sans doute la dernière du genre avant une introduction en Bourse, pour laquelle aucune date n'est encore vraiment fixée, l'objectif étant pour l'instant "d'amener la société fin 2022 à nouveau à la rentabilité, en croissance". "C'est l'ambition et c'est l'esprit. Après on navigue, il y a des inconnues et des surprises" avec le Covid, admet Nicolas Brusson.

À lire aussi — BlaBlaCar suspend le retour sur la route de ses cars

BlaBlaCar, qui n'a jamais publié ses comptes, avait gagné de l'argent en 2018. Des acquisitions en 2019 — dont Ouibus, la compagnie de "cars Macron" de la SNCF — l'ont replongé dans le rouge, avant l'arrivée de "la météorite Covid". L'entreprise perd toujours de l'argent, mais elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon ouvre un salon de coiffure à Londres qui utilise la réalité augmentée
Le projet de Super Ligue de football est "en stand-by", assure son président Florentino Perez
La banque JPMorgan subit les foudres des fans de foot pour avoir soutenu la Super Ligue
Voici la liste des 12 licornes française, ces entreprises qui pèsent plus d'1 Mds$
Bernard Arnault détrône Elon Musk de sa place de deuxième personne la plus riche du monde