La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 135,10
    +16,79 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

La nouvelle feuille de route de Next Earth renforce le marché en baisse

BUDAPEST, Hongrie, 10 juin 2022 /PRNewswire/ -- Nul n'ignore que le marché des cryptomonnaies est à la baisse depuis plusieurs mois. Les prix ont chuté et de nombreux projets ont été contraints d'abandonner et se retirer du marché.

Il existe cependant un projet qui a non seulement résisté à la baisse du marché, mais qui a même prospéré durant cette période : Next Earth.

Next Earth est une réplique virtuelle de notre planète qui repose sur la blockchain. Il s'agit d'un tout nouveau type de métavers qui permet aux utilisateurs de posséder leur propre terrain, de créer des actifs numériques et de participer à la gouvernance du monde.

Nouvelle feuille de route

Le plus impressionnant, c'est que Next Earth a continué à se développer et à s'étendre pendant la période de baisse du marché. Leur feuille de route actuelle comporte des éléments prometteurs tels que le développement de leur organisation autonome décentralisée (decentralized autonomous organization, DAO) pour la gestion et la gouvernance des terres, l'expansion de leur plateforme de lancement et des partenariats avec des projets innovants.

D'ici la fin du mois de juillet, les utilisateurs pourront créer un compte et se connecter avec leur portefeuille de cryptomonnaies, sans avoir besoin d'une adresse électronique. L'amélioration de l'expérience utilisateur et de l'interface utilisateur au mois d'août facilitera l'achat de terrains, ce qui favorisera l'adoption du projet, et les tuiles commenceront à générer des unités.

Next Earth développe également sa base de données de points d'intérêt (point-of-interest, POI) afin de découvrir de nouvelles destinations dans le métavers. D'ici octobre, le projet proposera le jalonnement et des mises à jour majeures de sa plateforme en tant que service. D'autres mises à jour prometteuses sont à venir.

Next Earth, partie 2

Les premiers efforts de marketing de Next Earth ont été si fructueux que le groupe lance maintenant la deuxième phase de sa campagne. Le groupe se concentre cette fois sur l'utilisation du NXTT pour toucher davantage de monde.

Par le biais d'une campagne de marketing omnicanale, Next Earth offrira aux membres de la communauté et à leurs proches une deuxième chance de se procurer du NXTT à un coût plus faible. La campagne intégrera le NXTT à ses efforts de marketing, qui comprendront notamment des événements organisés par la communauté, des influenceurs, des relations publiques, des rachats, de la publicité, et bien plus.

Cette incitation à adhérer à Next Earth lui permettra de continuer à se développer et à prospérer, même au sein d'un marché en baisse. L'intégration du NXTT dans leur marketing témoigne de leur volonté de toucher un public plus large et de favoriser l'adoption de leur projet.

Si vous recherchez un projet qui atteint toujours ses objectifs malgré la baisse du marché, jetez un œil à Next Earth.

Demandes de presse : fruzsina.lederer@nextearth.io, + (36) 30 914 1467

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles