La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 371,89
    +141,55 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    13 516,32
    -66,10 (-0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 232,54
    -1 625,61 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,43
    -19,99 (-1,36 %)
     
  • S&P 500

    4 174,95
    +7,36 (+0,18 %)
     

Une nouvelle expérience a brisé les règles connues de la physique

·1 min de lecture

L'une des particules subatomiques les plus omniprésentes dans l'univers, le muon, semble mal se comporter. Ou du moins, il ne se comporte pas comme les physiciens s'y attendent. En fait, les muons s'écartent tellement des lois de la physique que les scientifiques commencent à penser que la connaissance que nous en avons est incomplète ou qu'il existe dans l'univers une force que nous ne connaissons pas encore.

Les muons sont comme de gros électrons : ils ont une charge négative mais sont 207 fois plus lourds que les électrons. Grâce à leur charge et à une propriété appelée "spin", ils agissent comme de minuscules aimants. Ainsi, lorsque les muons sont immergés dans un autre champ magnétique, ils subissent une oscillation infinitésimale. Mais dans une étude publiée cette semaine, des physiciens du Fermilab, dans l'Illinois, ont signalé un écart entre la quantité de muons qui devrait osciller et celle qui a effectivement oscillé au cours d'une expérience en laboratoire.

À lire aussi — Elon Musk dit avoir parlé avec le CERN de la construction de tunnels pour son plus grand accélérateur de particules de tous les temps

La différence est suffisamment importante pour que de nombreux scientifiques soient convaincus que des particules ou des forces que nous n'avons pas encore découvertes doivent être impliquées. En d'autres termes, cette découverte constitue une nouvelle preuve que quelque chose de mystérieux a joué un rôle dans le façonnement de notre univers — quelque chose qui ne figure (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

On peut désormais faire appel auprès de la 'Cour suprême' de Facebook pour les contenus signalés laissés en ligne
Siri a dévoilé la date du prochain événement Apple
Dubaï accueillera une flotte de taxis autonomes dès 2023
Les autorités américaines recommandent de suspendre le vaccin Johnson & Johnson après des cas de thrombose
Les hommes des cavernes se privaient d'oxygène pour provoquer des hallucinations lorsqu'ils peignaient dans les grottes