Marchés français ouverture 7 h 21 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 537,82
    +295,61 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 233,20
    -41,80 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    711,56
    -23,58 (-3,21 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

La "nouvelle cuisine", symbole de la gastronomie française sous Giscard d'Estaing

·1 min de lecture

C’est un mouvement culinaire qui a durablement marqué la gastronomie française. La "nouvelle cuisine", née en 1973 sous l’impulsion des célèbres critiques gastronomiques Henri Gault et Christian Millau, s’est popularisée dans la seconde moitié des années 1970, pendant le mandat de Valéry Giscard d’Estaing. Laurent Mariotte et son équipe sont revenus ce mouvement culinaire, samedi dans l’émission La table des bons vivants sur Europe 1.

>> Retrouvez toutes les émissions de Laurent Mariotte en podcast et en replay ici 

La "nouvelle cuisine", le Mai-68 de la cuisine

"La nouvelle cuisine représente l'évolution de la cuisine dans les années 1970, c'est le mai 68 de la cuisine, c'est la liberté", assure le chef Yves Camdeborde. "Il faut se remettre dans le contexte de l'après-guerre, où on avait été privés de produits de luxe. On est alors tombé dans un excès de gras, le foie gras, les viandes faisandées, les marinades. Donc on était dans une cuisine lourde. Et une bande de cuisiniers, grâce à deux grands journalistes, déclenche tout un mouvement de liberté".

Cette "nouvelle cuisine" est en fait née d’une rencontre entre Paul Bocuse et les journalistes Henri Gault et Christian Millau, à l'origine du célèbre guide gastronomique. "Gault et Millau avaient mangé chez Bocuse le midi, il leur avait fait un repas le midi avec du beurre et de la crème à profusion et ils n'en pouvaient plus. Ils ont passé l'après-midi à avoir ça sur l'estomac et le soir, ils lui ont demandé de faire un...


Lire la suite sur Europe1