Nouvelle consolidation à la Bourse de Paris, le FMI dégrade ses prévisions

Le CAC 40 a poursuivi sa phase de consolidation aujourd’hui, toutefois non loin de son plus haut de 18 mois inscrit la semaine dernière. A la clôture, l’indice vedette a cédé 0,40%, à 3.726,17 points.

Alors que le S&P 500 a lui aussi inscrit un pic de 5 ans, la prudence était de mise sur le marché parisien ce mercredi. Les résultats supérieurs aux attentes des géants américains Google et IBM et européens Unilever et SAP ont cependant rassuré les investisseurs sur les capacités de croissance des grandes entreprises.

En revanche, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance de la zone euro pour cette année, passant d’une croissance de 0,2% à une contraction de 0,2%. De son côté, l'économie française progresserait de 0,3% en 2013, soit un demi-point de moins qu’attendu par le gouvernement.

Toujours sur le plan macroéconomique, le climat des affaires est resté stable à 87 points en janvier, tandis que l’indicateur pour l’industrie a reculé de 3 points à 86, selon l’enquête de conjoncture réalisée par l’Insee.

Au chapitre des entreprises, les banques ont subi les plus forts dégagements aujourd’hui, à l’image de Société générale (-3,46%), BNP Paribas (-2,55%) et Crédit agricole (-2,49%).

Le secteur des télécoms a aussi continué d’être attaqué, après l’annonce hier par SFR, filiale du géant des médias Vivendi, de réduire de 10 euros ses formules les plus populaires. Les actions France Télécom (-2,73%) et Vivendi ont particulièrement reculé (-1,55%).

A l’opposé, Danone s’est octroyé de 1,19%, dans le sillage des ventes meilleures que prévu de son concurrent Unilever au quatrième trimestre.

Sur le SRD, Soitec a chuté de 11,29%, suite à l’avertissement lancé sur le chiffre d’affaires de son exercice 2012-2013. Le fabricant de plaques de silicium a fait état de ventes en repli de 25,7% au troisième trimestre, à 59,9 millions d'euros, et anticipe ...

... Lire la suite sur capital.fr