La bourse ferme dans 2 h 14 min
  • CAC 40

    7 144,93
    -21,34 (-0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 214,45
    -26,67 (-0,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0063 (-0,57 %)
     
  • Gold future

    1 895,40
    -35,40 (-1,83 %)
     
  • BTC-EUR

    21 536,19
    -573,12 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,15
    -12,16 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,34
    +0,46 (+0,61 %)
     
  • DAX

    15 369,39
    -139,80 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    7 855,68
    +35,52 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2126
    -0,0103 (-0,84 %)
     

Une nouvelle compagnie ferroviaire arrive en France, voici ses premières destinations

Nicolas Sandanassamy/Capital

C’est un petit bout d’Espagne qui arrive en France. La Renfe, la société de chemin de fer ibérique, débarque sur le réseau ferroviaire français, le lundi 16 janvier 2023, rapporte Le Parisien. Toutefois, les premiers voyages se feront à vide. En effet, il faut réaliser des essais avant d’envisager la mise en place de trajets commerciaux. Le train va s’élancer de Perpignan pour rallier les villes de Marseille et Lyon. L’ambition de la Renfe est internationale : "Notre objectif est de lancer une offre Barcelone-Lyon et Madrid-Marseille avant l’été", explique la société espagnole.

Sur ces deux lignes, il n’y aura pas de concurrence avec la SNCF. Pour pouvoir circuler sur le réseau français, la Renfe a dû demander un certificat de sécurité, qu’elle a d'ailleurs obtenu le 22 décembre 2022. "En France, les exigences ne permettent d’obtenir un certificat de sécurité que pour opérer sur des lignes spécifiques et non sur l’ensemble du réseau. Nous continuerons à développer les travaux pour opérer dans toute la France", explique la société espagnole. En effet, elle ambitionne également d’opérer sur la ligne Lyon-Turin.

Toutefois, la Renfe estime que la SNCF essaie de limiter, ou tout du moins ralentir son développement. Contactée par Le Parisien, une source au sein de la SNCF s’agace : "Il n’y a aucune forme de ralentissement, au contraire, nous les accueillons à bras ouverts ! Partout en Europe, y compris en Espagne, les compagnies ferroviaires doivent adapter leur matériel en fonction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les défaillances d'entreprises en France se sont accélérées fin 2022
Mauvaise signalisation, accident... une grande entreprise de TP mise à l'amende
Bourse : “c’est bientôt la fin des hausses de taux de la Fed, mais gare à un enjeu important en février”
Bourse : le CAC 40 déjà à plus de 7000 points, nouveau record historique en vue ?
Doliprane : les 424 millions de boîtes fabriquées en 2022 n'ont pas empêché la pénurie