Publicité
La bourse ferme dans 2 h 3 min
  • CAC 40

    8 212,12
    +44,62 (+0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 075,14
    +2,69 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0867
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 422,70
    +5,30 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 709,74
    +138,04 (+0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,17
    +12,75 (+0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,62
    -0,44 (-0,55 %)
     
  • DAX

    18 776,95
    +72,53 (+0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 427,08
    +6,82 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2700
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Nouvelle-Calédonie : Gérald Darmanin plaide pour une remise à plat de la filière de nickel

© Nicolas Petit / AFP

En visite en Nouvelle-Calédonie, le ministre de l’Intérieur et des Outremers, Gérald Darmanin, a défendu samedi une remise à plat de la filière de production de nickel. 20 % des réserves mondiales de ce trésor économique sont concentrées dans l’archipel, pourtant, les trois usines de nickel qui exploitent cette ressource sont en déficit important depuis près de 10 ans.

À lire aussi ENQUETE. Nouvelle-Calédonie : comment la Chine avance ses pions

« On voit que les usines et le modèle économique ne fonctionnent pas très bien, malgré le courage des salariés », a déclaré Gérald Darmanin lors de sa visite de l’usine à Nouméa de la Société Le Nickel (SNL). Cette filiale du groupe Eramet, dont l’État est actionnaire, est au plus bas. Ces mauvais résultats économiques s’expliquent par des coûts de production trop élevés. Il s’agit de repenser tout le modèle économique, estiment le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco, lui aussi présent à Nouméa.

Vers un nouvel état des lieux économique

L’État avait pourtant soutenu le secteur à hauteur de 2 milliards d’euros sur les six dernières années, et avait débloqué un prêt d’urgence de 40 millions d’euros en janvier dernier afin d’assurer la survie de l’entreprise au bord de la cessation de paiement. Le 23 février, la SNL communiquait pourtant un résultat net négatif, de l’ordre de 250 millions d’euros pour 2022. Gérald Darmanin met en garde : « On ne donnera plus d’argent aux ...


Lire la suite sur LeJDD