La bourse est fermée

Ariel Atom 4 : l’ovni britannique à l'accélération digne d’une Ferrari 488 Pista

Pour la quatrième génération de son modèle Atom, la firme anglaise Ariel Motor a repensé l’engin dans sa globalité. Nouveau châssis, nouvelles suspension, freinage optimisé, carrosserie redessinée et moteur de 320 chevaux inédit… Rien n’a été laissé au hasard pour que l’Ariel Atom 4 atteigne des sommets de performance.

Avec un 0 à 100 km/h avalé en moins de 3 secondes, l’Ariel Atom 4 est l’engin le plus rapide jamais conçu par le petit constructeur britannique. À titre de comparaison, la Ferrari 488 Pista offre une accélération similaire. Et comme l’italienne, il ne s’agit pas là d’un bolide uniquement taillé pour les circuits. Ce modèle dépourvu de carrosserie est en effet le premier du genre homologué pour une circulation sur route. Cette quatrième génération adopte la dernière motorisation de la Honda Type-R, poussée à 320 chevaux. Les éléments tels que le châssis, les suspensions, les freins ainsi que le design de ce bolide ont été entièrement renouvelés.

L'Atom 4 conserve un système d'amortisseurs actionné par poussoir. Mais une toute nouvelle géométrie de suspension a été conçue pour ce modèle, avec pour objectif une réduction du roulis et des transferts de poids inutiles. Pour assurer une bonne adhérence à cet engin hors-norme, l’Atom 4 dispose de jantes à rayons en alliage de 16 pouces à l’avant et 17 pouces à l’arrière, chaussées de pneus Avon ZZR hautes performances. En option, le constructeur propose des roues en carbone, pour encore plus de légèreté.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

Et la sécurité dans tout ça ?

Le nouveau châssis de l'Atom 4 est toujours tubulaire, comme sur la génération précédente. Réalisé par les ingénieurs d’Ariel Motor, il est composé de tubes principaux et diagonaux d’un diamètre plus important, ce qui confère à l’engin une meilleure rigidité à la torsion que celle de l'Atom lancée en 2013. Cette toute nouvelle base permet également plus d'espace (...) Cliquez ici pour voir la suite