La bourse ferme dans 5 h 11 min

Nouvelle-Aquitaine : 6 entreprises sur 10 encore actives après 5 ans d'activité

latribune.fr

Placée au 10e rang des 13 régions françaises avec 60,4 % d'entreprises qui existent encore 5 ans après leur création, la Nouvelle-Aquitaine reste dans la moyenne hexagonale (60,5 %)*.

Les entreprises créées au premier semestre 2010 résistent mieux que celles créées au premier semestre 2006. Car même si un an après leur mise en activité, 91 % des entreprises de 2006 et de 2010 sont encore actives, rapidement l'écart se creuse. Quatre ans plus tard, le taux de survie entre les deux générations d'entreprises engendre une différence de 9 points. L'impact de la récession de 2008-2009 y est pour beaucoup. À cela il faut ajouter les différences de profils des entreprises. Dans leurs statuts, tout d'abord, avec l'arrivée en 2009 du régime d'auto-entrepreneur, des moyens financiers investis plus importants qu'en 2006 ou encore la création de secteurs potentiellement plus pérennes, telles que les activités spécialisées et de soutien, la santé et l'action sociale.

Le profil type des entreprises qui résistent

Pour dresser un profil type, l'Insee a pris en compte des facteurs les plus influents sur la pérennité de l'activité, comme le secteur d'activité, le statut juridique, la localisation, ainsi que les moyens financiers mis en œuvre au démarrage de l'activité.

Ainsi, le secteur le plus pérenne est l'industrie manufacturière. Il concentre près de 77 % des entreprises encore actives en 2015. "Le secteur regroupe des activités assez diversifiées allant de la mécanique jusqu'à la boulangerie, en passant par la fabrication de meubles", détaille l'étude. Une situation qui dépasse de 10 points la moyenne nationale (plus de 67 %). Les autres secteurs régionaux résistants sont la santé, l'action sociale et l'enseignement, "en raison de leurs nombreuses activités libérales réglementées qui leur donnent une probabilité forte d'être encore actives à leur cinquième anniversaire" souligne l'Insee. Dans ces secteurs, plus de 7 entreprises sur 10 sont

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr