La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 754,23
    +490,55 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Une nouvelle étude révèle les facteurs de risque pour la réussite des entreprises dans un monde post-pandémique

L'étude Economist Impact parrainée par Cognizant et menée auprès de 2 000 chefs d'entreprise révèle que les principaux défis à relever sont les priorités concurrentes, la valorisation des investissements technologiques, la pénurie de talents et de compétences et les actions durables en matière d'ESG

  • Environ 90 % des personnes interrogées ont cité des impératifs stratégiques concurrents, notamment les méthodes de travail fondées sur les données, les modèles d'entreprise numériques et l'alignement des opérations sur ces nouvelles méthodes de travail.

  • Plus de 60 % des personnes interrogées ont adopté ou prévu d'adopter des technologies avancées telles que l'informatique quantique, la blockchain et la robotique. Pourtant, près de 50 % affirment qu'ils n'obtiennent pas une valeur significative des investissements technologiques existants.

  • Près de la moitié des personnes interrogées, soit environ 46 %, reconnaissent qu'ils ne disposent pas des talents internes nécessaires pour mettre en œuvre et utiliser des technologies avancées.

  • Une majorité écrasante de neuf personnes interrogées sur dix reconnaît que l'attention portée aux questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) est un aspect essentiel de l'entreprise moderne ; seuls 35 % intègrent actuellement les questions ESG dans la stratégie de l'entreprise.

TEANECK, New Jersey, 3 août 2022/PRNewswire/ --

New Cognizant Logo
New Cognizant Logo

Aujourd'hui, Cognizant a présenté The Future-Ready Business Benchmark (le référentiel des entreprises tournées vers l'avenir), une étude d'Economist Impact commandée par Cognizant. Cette enquête exhaustive menée auprès de chefs d'entreprise dans huit secteurs d'activité et dix pays vise à comprendre l'état de l'entreprise moderne et la manière dont les dirigeants se préparent à une réussite à long terme dans un monde post-pandémique. L'étude identifie trois domaines essentiels interdépendants auxquels les dirigeants doivent donner la priorité pour créer une entreprise résiliente et tournée vers l'avenir : 1) tirer pleinement parti de l'adoption accélérée de la technologie, 2) revoir les stratégies en matière de main-d'œuvre et 3) combler le fossé entre la réflexion et l'action face aux défis environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) croissants.

« La résilience est la nouvelle capacité indispensable pour toute organisation qui espère prospérer en cette période d'intensification de la concurrence, de technologie numérique toujours plus rapide et d'événements mondiaux imprévisibles », a déclaré Euan Davis, responsable de Cognizant Research. « Pour réussir en tant qu'entreprise moderne, les dirigeants doivent être prêts à tout. L'établissement de priorités est essentiel lorsque tout semble aussi important. Nous avons montré que les investissements technologiques judicieux, l'attention portée au développement des talents avec des compétences nouvelles et élargies, ainsi que l'intégration et l'application d'un programme ESG sont des éléments fondamentaux sur lesquels les dirigeants peuvent s'appuyer. Les dirigeants qui réussissent construiront des entreprises résilientes et tournées vers l'avenir en veillant à ce que leurs organisations apprennent, s'adaptent et évoluent en permanence. »

Economist Impact a interrogé 2 000 cadres supérieurs dans 10 pays d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie-Pacifique pour évaluer et comparer leurs entreprises en fonction d'une série de paramètres.

Les points forts de l'enquête sont les suivants :

  • Une clarté stratégique confuse. Plus de 90 % des chefs d'entreprise interrogés déclarent que l'adoption d'une approche axée sur les données et la création d'un modèle d'entreprise numérique constituent une priorité stratégique. 37 % d'entre eux citent ces deux impératifs et la nécessité d'aligner les opérations sur ces nouveaux modes de travail comme étant essentiels à l'entreprise.

  • Les investissements technologiques se développent au-delà de ce qui constitue la liste d'achats standard liée au cloud, à l'analytique avancée, à l'IoT et à l'intelligence artificielle/apprentissage machine (AI/ML), même si les personnes interrogées disent ne pas encore réaliser la pleine valeur des investissements existants. Outre ces technologies fondamentales, que la grande majorité des personnes interrogées (80 %) dit avoir adopté ou avoir l'intention d'adopter, il existe un intérêt croissant pour un ensemble de technologies émergentes ; plus de 60 % des personnes interrogées disent avoir adopté ou avoir l'intention d'adopter l'informatique quantique, la blockchain et la robotique.

  • Les stratégies de gestion de la main-d'œuvre et des talents doivent être révisées en profondeur pour préparer les travailleurs aux nouvelles méthodes de travail. Près de la moitié des personnes interrogées, soit 46 %, reconnaissent qu'ils ne disposent pas des talents qualifiés nécessaires pour utiliser de manière productive les technologies avancées. Lorsqu'on les interroge sur les principaux obstacles à la mise en œuvre de nouveaux processus, produits, services et technologies au cours des 12 derniers mois, les deux défis les plus importants sont liés à la main-d'œuvre : le manque de personnel qualifié et le manque chronique d'attention portée à la préparation des travailleurs aux nouvelles méthodes de travail. Par exemple, seul un tiers (33 %) des personnes interrogées utilise des données pour identifier et comprendre les besoins en formation et développer les talents.

  • La résilience de l'entreprise est menacée pour les sociétés qui reconnaissent l'importance des questions ESG mais qui ne prennent pas de mesures pour les intégrer à l'organisation. Neuf décideurs sur dix, soit 90 %, reconnaissent que la prise en compte des questions ESG est un aspect important d'une entreprise moderne. Cependant, il existe un décalage important entre la reconnaissance et l'action, puisque seulement 31 % d'entre eux disposent d'un personnel et de ressources dédiés aux aspects ESG, et seulement 35 % intègrent ces aspects dans la stratégie de l'entreprise. Une légère majorité (54 %) déclare fixer des objectifs environnementaux spécifiques et prendre des mesures à cet égard, tandis que 44 % seulement mesurent actuellement l'impact social.

« De nombreuses entreprises ont aujourd'hui du mal à se préparer pour le mois prochain, sans parler des années à venir », a noté Vaibhav Sahgal, directeur chez Economist Impact. « Les entreprises qui intègrent véritablement les principes de préparation à l'avenir de notre référentiel dans leurs réalités opérationnelles conserveront et développeront leur avantage concurrentiel. Nos données ont confirmé qu'il est particulièrement difficile de progresser en la matière lorsqu'on doit jongler avec un large éventail de priorités souvent en concurrence. Nous vous conseillons de commencer là où les lacunes sont les plus importantes et de mettre davantage l'accent sur les personnes ; le référentiel propose des appels à l'action tangibles pour les entreprises de tous les pays et de tous les secteurs. Si vous ne prenez pas en compte la volatilité et si vous ne donnez pas la priorité aux plans d'entreprise et aux investissements en conséquence, votre entreprise risque de perdre sa pertinence. »

Méthodologie de l'étude

L'étude Future-Ready Business Benchmark, réalisée par Economist Impact avec le soutien de Cognizant, examine l'état actuel des entreprises par rapport aux besoins de demain. Elle a été élaborée grâce à un processus rigoureux de recherche, de consultations d'experts, de collecte et d'analyse de données. Le référentiel reflète une série de considérations clés et de mesures de préparation à l'avenir pour les entreprises multinationales de 10 économies développées et de 8 secteurs, couvrant l'environnement externe, les facteurs de préparation des entreprises et la performance actuelle. Il est axé sur des sujets transversaux, notamment les fondamentaux de l'entreprise, les talents, la technologie, la capacité d'innovation et les facteurs ESG.

Pour plus d'informations sur les mesures à prendre pour être une entreprise tournée vers l'avenir, cliquez ici.

À propos de Cognizant

Cognizant (Nasdaq: CTSH) conçoit des entreprises modernes. Nous aidons nos clients à moderniser leurs technologies, à réinventer leurs processus et à transformer leurs expériences pour garder une longueur d'avance dans un monde en constante évolution. Ensemble, nous améliorons la vie quotidienne. Découvrez comment sur le site www.cognizant.com ou en suivant @cognizant.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

États-Unis

Jodi Sorensen

jodi.sorensen@cognizant.com


Europe/Asie-Pacifique

Christina Schneider

christina.schneider@cognizant.com


Inde

Rashmi Vasisht

rashmi.vasisht@cognizant.com

 

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1794711/Cognizant_Logo.jpg

 

 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles