Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 897,82
    -187,48 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

La nouvelle étude « Global Small Business » de McAfee décrit les préoccupations, les connaissances et les vulnérabilités des petites entreprises en matière de cybersécurité

(Photo: Business Wire)
(Photo: Business Wire)
  • Près de la moitié (44%) des petites entreprises ont subi une cyberattaque ; les cyberattaques ont coûté plus de 10 000 USD à 61% d’entre elles

  • Un nouveau guide gratuit de ressources sur la cybersécurité informe les petites entreprises sur l’évolution du cyberespace et renforce leur protection en ligne

  • McAfee Business Protection permet aux patrons de petites entreprises de protéger facilement leurs données, leurs appareils et leurs employés contre les cybermenaces

SAN JOSE, Californie, January 17, 2024--(BUSINESS WIRE)--McAfee Corp., un leader mondial de la protection en ligne, a annoncé aujourd’hui les conclusions de son étude mondiale sur les petites entreprises, qui consistait à interroger les dirigeants et les décideurs informatiques de petites entreprises de six pays sur leurs avis et leurs comportements en matière de cybersécurité.

Réalisée en collaboration avec Dell Technologies, l’étude révèle que la cybersécurité est l’une des préoccupations majeures des petites entreprises du monde entier : 73% d’entre elles considèrent qu’il s’agit de l’un de leurs plus grands risques ou de leur plus importante vulnérabilité. Et ces craintes sont justifiées. Les données montrent que les cyberattaques sont en augmentation, puisque 44% des petites entreprises ont subi une cyberattaque et que 17% en ont subi plusieurs. Pour 67% des entreprises ayant subi une cyberattaque, l’incident s’est produit ces deux dernières années, ce qui signifie que la menace de cybercriminalité est de plus en plus répandue.

Pour une petite entreprise, même un seul cyber-incident peut avoir des conséquences dévastatrices sur ses résultats. Soixante-et-un pour cent des patrons de petites entreprises ayant subi une cyberattaque déclarent qu’elle leur a fait perdre plus de 10 000 USD. En outre, plus de la moitié (60%) des chefs d’entreprise et des décideurs informatiques déclarent également que la cyberattaque a laissé des séquelles physiques ou mentales sur eux-mêmes et/ou sur leur personnel ou leurs collègues. Dans 58% des cas, l’entreprise a perdu plus d’une semaine d’un temps précieux à résoudre les problèmes informatiques provoqués par l’attaque.

Ces cyberattaques ont un impact considérable sur les finances, la confiance des clients et l’efficacité opérationnelle des petites entreprises, car elles peuvent entraîner la perte de données de clients (38%), de mots de passe (34%) ou d’autres fichiers (34%). Ces attaques sont très souvent (43%) causées par le téléchargement d’un logiciel malveillant en cliquant par erreur sur un lien de phishing et/ou en ouvrant une pièce jointe malveillante.

Malheureusement, les patrons de petites entreprises sont considérablement défavorisés face à des messages malveillants de plus en plus fréquents et imitant de mieux en mieux la réalité grâce à l’intelligence artificielle (IA). L’IA est l’outil préféré des escrocs, car elle permet aux cybercriminels d’accroître l’ampleur, la vitesse et la sophistication des escroqueries par phishing et messages textes frauduleux.

Pour réduire les angoisses liées à l’IA concernant la sécurité des données et pour vaincre l’IA, les patrons de petites entreprises ont besoin de l’IA. Cette technologie de pointe peut jouer en leur faveur pour les protéger de manière proactive et en temps réel, avant même qu’ils ne sachent qu’ils ont été ciblés. Ainsi, la technologie basée sur l’IA qui optimise la solution McAfee Scam Protection de McAfee bloque de manière proactive les liens dangereux qui apparaissent dans les messages texte, sur les réseaux sociaux et les navigateurs Web : les utilisateurs peuvent alors ouvrir les messages texte, lire les e-mails et naviguer sur le Web tranquillement et en sécurité.

Responsabilité et accompagnement en matière de cybersécurité

De nombreux patrons de petites entreprises réalisent qu’ils doivent prévoir les cybermenaces et investir dans leur atténuation. Or, malgré cette prise de conscience, environ la moitié seulement (48%) des chefs d’entreprise /décideurs informatiques sont pleinement confiants dans la capacité de leur entreprise à prévenir les cyberattaques. La plupart des petites entreprises (76%) gèrent la cybersécurité sans l’aide de tiers et près de la moitié (45%) déclarent se concentrer sur des problèmes informatiques généraux plus de 7 heures par semaine.

Autres conclusions de l’étude mondiale sur les petites entreprises de McAfee et Dell :

  • Près d’un tiers (24%) des chefs d’entreprise s’inquiètent quotidiennement d’une possible cyberattaque.

  • Moins de la moitié (46%) des chefs d’entreprise / décideurs informatiques ont confiance dans la capacité des employés à prendre les mesures nécessaires pour protéger les appareils et la propriété intellectuelle de l’entreprise.

  • La majorité (68%) des patrons de petites entreprises estiment que leurs risques de cybersécurité augmentent.

  • Un tiers (30%) des petites entreprises ayant subi des cyberattaques ont déclaré que celles-ci avaient pour origine la vulnérabilité d’un logiciel obsolète ou non corrigé qui avait été piraté.

Ressources pour la défense numérique des petites entreprises

Dans un monde en ligne de plus en plus complexe, jamais les patrons de petites entreprises et leurs employés n’ont eu autant besoin de ressources et de produits pour les aider à rester informés et protégés en ligne.

McAfee’s Business Protection, une solution de sécurité complète spécialement conçue pour les patrons de petites entreprises, assure une protection exhaustive des employés, des données, des appareils et des connexions en ligne. Lancé l’an dernier en collaboration avec Dell Technologies, le logiciel aide les petites entreprises à garder une longueur d’avance sur les cybermenaces et les vulnérabilités grâce à des fonctionnalités de sécurité primées, la surveillance des identités sur le dark web, un VPN, une protection Web pour naviguer en toute sécurité, entre autres. En plus de ses fonctionnalités de sécurité, McAfee Business Protection comprend des protections automatisées, des alertes en temps opportun et une interface utilisateur simple qui le rendent extrêmement intuitif et facile à utiliser.

« Nous sommes parfaitement conscients des vulnérabilités et des risques auxquels sont confrontés les patrons de petites entreprises et nous nous engageons à leur offrir des solutions d’avant-garde de protection en ligne qui leur permettent de faire ce qu’ils font le mieux et nous permettent de faire ce que nous faisons le mieux : vous protéger, protéger vos données et vos clients », a déclaré Pedro Gutierrez, vice-président senior des ventes chez McAfee.

En outre, pour augmenter la sensibilisation des professionnels des petites entreprises à l’augmentation des cybermenaces et leur donner des conseils pour assurer la sécurité de leurs données, de leurs employés, de leurs clients et de leurs revenus, McAfee et Dell ont préparé un Guide gratuit de ressources pour les petites entreprises.

À propos de l’enquête « Global Small Business » de McAfee et Dell

L’enquête rapporte les réponses de 700 chefs d’entreprise et professionnels de l’informatique. Les répondants étaient soit des cadres supérieurs, soit des décideurs informatiques travaillant dans une entreprise de moins de 250 employés. Les répondants venaient de 6 pays : États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France, Japon et Australie.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240116002816/fr/

Contacts

Media@McAfee.com