Marchés français ouverture 2 h 22 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,63
    -232,39 (-0,84 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    25 987,16
    -248,64 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    32 559,12
    -1 172,62 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    942,78
    -18,12 (-1,89 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Nouvel enlèvement meurtrier dans le nord du Nigeria

·1 min de lecture

Une attaque meurtrière a eu lieu jeudi 10 juin dans la soirée, dans un collège scientifique du nord du Nigeria. Au moins un étudiant a été tué et plusieurs personnes ont été enlevées.

Les enseignants et les étudiants du collège des sciences et technologies de Zaria sont encore sous le choc. L'attaque s'est déroulée jeudi soir.

« Je suis enceinte, je ne peux pas marcher, raconte Hajara Zaria, une des survivantes de cet enlèvement. Ils m'ont dit de m'allonger, ils s'en moquaient de savoir si j'étais enceinte ou pas. Je me déplaçais difficilement. Ils étaient quatre, deux se sont approchés de moi, et finalement, ils m'ont autorisé à quitter le groupe et à rentrer chez moi. »

D'après les témoignages recueillis, les assaillants sont arrivés en nombre et ont tiré dans tous les sens. Le bilan est lourd. « Nous sommes vraiment perturbés par ce qui s'est passé, explique Uzaifa Bello Abdulhadi, le délégué des étudiants. Les kidnappeurs ont pris huit de nos étudiants, un a été tué et deux de nos professeurs manquent toujours a l'appel. »

Pour l'heure, aucune rançon n'a été demandée. Pour Mohammed Jalinge, le porte-parole de la Police de Kaduna « les forces de sécurité ont été déployées dans l'école. La police, les militaires et d'autres agences de sécurité, ils sont tous placés a l'école pour garantir notre sécurité. Tous les étudiants ont quitté l'école en attendant une décision de la direction quant à la suite, et notamment si elle va appeler les étudiants à revenir à l'école. »

Cette attaque est la deuxième répertoriée en dix jours sur la route entre les villes de Kaduna et Zaria.

► À relire : Nigeria: la colère monte face aux enlèvements à répétition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles