La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 092,96
    +6,92 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 816,32
    +231,77 (+2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0988
    +0,0122 (+1,12 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 615,41
    +509,87 (+2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    539,41
    +296,73 (+122,27 %)
     
  • S&P 500

    4 119,21
    +42,61 (+1,05 %)
     

Un nouvel anticorps agoniste anti-PD-1 à effet immunosuppresseur découvert grâce à des recherches conjointes entre Meiji Seika Pharma et la Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicales de Kobe

TOKYO, January 16, 2023--(BUSINESS WIRE)--Meiji Seika Pharma Co., Ltd. (siège : Tokyo, Japon, président et administrateur représentant : Daikichiro Kobayashi) et la Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicales à Kobe (siège : Kobe, Japon, président : Tasuku Honjo, ci-après « FBRI ») annoncent la découverte d’un nouvel anticorps monoclonal agoniste anti-PD-1, qui peut induire un effet immunosuppresseur, grâce à leur recherche collaborative sur le « Traitement des maladies inflammatoires, y compris les maladies auto-immunes, grâce à l’activité immunosuppressive de PD-1 » (Programme d’innovation HBI*) menée au Département d’immunologie de la FBRI, Institut de recherche biomédicale et d’innovation (Professeur : Akio Ohta). Une partie des résultats de la recherche ci-dessus a été publiée dans « Science Immunology** » le 13 janvier 2023 (heure normale de l’Est). Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Web de la FBRI (URL : https://www.fbri-kobe.org/kbic/english/pressrelease/2023_01-16/).
Meiji Seika Pharma et FBRI travaillent ensemble pour développer l’anticorps monoclonal agoniste PD-1 ci-dessus en tant que candidat thérapeutique pour les maladies auto-immunes.

PD-1 est une molécule exprimée sur les lymphocytes activés et possède la fonction de suppresseur de réponses immunitaires. Les anticorps qui inhibent la fonction de PD-1 (anticorps bloquants anti-PD-1) peuvent renforcer l’immunité anti-tumorale, de sorte qu’ils ont été appliqués au traitement du cancer en tant qu’« inhibiteurs de point de contrôle immunitaire ».
Grâce à la recherche conjointe ci-dessus supervisée par Tasuku Honjo, directeur du programme et lauréat du prix Nobel en 2018, Meiji Seika Pharma et FBRI ont découvert les conditions nécessaires pour induire une immunosuppression en stimulant la fonction de PD-1 avec des anticorps. L’« anticorps agoniste anti-PD-1 » devrait être appliqué en tant que nouveau produit thérapeutique pour les maladies inflammatoires telles que les maladies auto-immunes provoquées par des réactions immunitaires excessives.

Meiji Seika Pharma et FBRI continuent de faire progresser la recherche conjointe sur « l’anticorps agoniste anti-PD-1 » et s’efforcent de contribuer rapidement à l’utilisation de cet anticorps comme agent thérapeutique pour les maladies auto-immunes.

* : HBI : Honjo Kobe Research Center for Biomedical Innovation
** : DOI : 10.1126/sciimmunol.add4947

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20230115005003/fr/

Contacts

Meiji Seika Pharma Co., Ltd. :
Relations publiques, Département du développement de l’entreprise
E-mail : pr-pharma (veuillez ajouter « @meiji.com » à la fin)

Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicales à Kobe :
Relations publiques et groupe de planification stratégique
E-mail : kbic-pr (veuillez ajouter « @fbri-kobe.org » à la fin)