Publicité
La bourse ferme dans 4 h 44 min
  • CAC 40

    7 518,00
    -190,02 (-2,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 844,39
    -91,11 (-1,85 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0045 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    2 342,60
    +24,60 (+1,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 508,62
    -667,78 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 423,87
    +6,00 (+0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,48
    -0,14 (-0,18 %)
     
  • DAX

    18 031,00
    -234,68 (-1,28 %)
     
  • FTSE 100

    8 119,26
    -44,41 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    -0,0047 (-0,37 %)
     

Nouveaux tarifs des médecins, remboursements, ce qui va changer pour vous

Nouveaux tarifs des médecins, remboursements, ce qui va changer pour vous

C’est (enfin) acté. Après plus d’un an et demi de négociations houleuses, les syndicats de médecins libéraux, généralistes comme spécialistes, et l’Assurance maladie sont enfin parvenus à un accord. Et celui-ci conduira à l’augmentation - dès la fin de l’année 2024 - des prix des consultations des docteurs. A commencer par les généralistes, chez qui il faudra bientôt régler 30 euros et non plus 26,50 euros. Quant aux spécialistes, certains verront aussi leurs tarifs de base grimper. Notamment parmi les disciplines boudées par les étudiants en médecine, faute d’être suffisamment attrayantes.

Il faudra ainsi régler 40 euros chez le gynécologue ou le gériatre au lieu de 31,50 euros… A la condition que celui-ci ne facture pas de dépassements d’honoraires ou se soit engagé à les limiter. Sinon, la facture sera plus salée et vous ne serez remboursé qu’à 70% par la Sécurité sociale sur la base de 23 euros. Et encore, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) retirera à cette somme deux euros de participation forfaitaire. Vous devrez alors compter sur votre complémentaire santé pour limiter au plus possible votre reste à charge final après les remboursements.

La pédiatrie est aussi l’une des priorités de cette nouvelle convention, qui encadrera l’exercice des médecins pendant cinq ans. Les tarifs servant de base de remboursement à la Sécurité sociale seront aussi revalorisés et varieront de 31,50 à 60 euros en fonction des motifs de consultation et de l’âge des enfants. Vous aurez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôt sur le revenu des retraités : prélèvement, abattement et déclaration
Budget vacances : quelles sont les aides dont vous pouvez bénéficier ?
Impôt : bonne nouvelle pour les femmes divorcées
Pourquoi le paiement de votre pension de retraite risque d’avoir du retard ce mois-ci
Déclaration de revenus : oui, vous pouvez savoir combien d’impôt paie votre voisin