La bourse est fermée

De nouveaux projets en 2020 pour l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

"Fake news", "malveillance", n’a pas mâché ses mots, ce jeudi 16 janvier, en évoquant un récent article du Financial Times selon lequel qui l’unit à Renault et à Mistubishi. Invité à s’exprimer devant les membres de l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef), le président de Renault et de l’Alliance a dit avoir été "profondément surpris et choqué" à la lecture de cet article, soulignant que Nissan y avait opposé "une réaction totalement concomitante et encore plus ferme". Il s’est attaché à détailler son travail pour "rétablir la confiance" après le séisme de l’arrestation de Carlos Ghosn, en novembre 2018, puis de . Les responsabilités de l’ancien patron ? "Je laisse à d’autres l’analyse du passé", a-t-il tranché.

"Nous sommes devant une année 2020 cruciale", souligne Jean-Dominique Senard, affirmant avoir déjà beaucoup avancé dans la reconstruction d’un lien très abîmé entre partenaires français et japonais. "Dans les tout premiers mois, j’ai travaillé à la création d’un Conseil opérationnel de l’Alliance, avec des structures légères et agiles", rappelle-t-il. Visant à "éviter la défiance", ce Conseil est "composé de personnes favorables à l’Alliance" et doit "envoyer le signal que la stratégie de l’Alliance est première par rapport aux entreprises qui en sont membres". Le Conseil opérationnel, composé du président de l’Alliance et des directeurs généraux des trois constructeurs qui en sont membre, "succède à RNBV, une structure enregistrée aux Pays-Bas extraordinairement lourde, pesante et coûteuse", précise-t-il.

Une réunion le 30 janvier prochain

Cette instance à quatre, a révélé ce matin Jean-Dominique Senard, doit se réunir le 30 janvier prochain au Japon pour "concrétiser" de nouveaux projets de coopération entre Renault, Nissan et Mistubishi. Sans donner plus de détails sur la nature de ces projets, il a indiqué qu’il s’agirait "de convergences en matière technologiques, en matière de gestion des régions, des capacités industrie[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi