La bourse est fermée

Les nouveaux modes de communication des entreprises pour améliorer leur réputation

Pourquoi avoir créé un pôle influence chez Havas ?

Hannah Sebbah : L'objectif est de rendre plus efficace la communication des entreprises, de préparer l'opinion à recevoir le message des marques. Notre pôle influence, qui compte 80 consultants, comprend les relations presse, les affaires publiques, les relations institutionnelles, la communication de crise, la communication financière et le media training. Et nous avons fondé récemment un département de communication judiciaire pour accompagner les entreprises visées par une action en justice, ce qui peut très vite nuire à leur réputation : il y a un décalage entre le temps long de la justice et l'instantanéité du temps médiatique. Ce pôle est étroitement associé aux métiers créatifs de l'agence.

Comment les entreprises peuvent-elles booster leur influence ?

Nous les encourageons à donner plus de sens à leurs actions. Elles sont déjà de plus en plus engagées par le biais de leur responsabilité sociétale (RSE) et nous les poussons à aller plus loin, à exprimer ce en quoi elles croient, leur raison d'être, ce qui les anime. Autrement dit, à mettre en lumière, au-delà de leur objectif commercial, leur effet sur la société. Cela passe par des actes concrets, y compris en interne. BNP Paribas a ainsi ajouté à son organisation une direction de l'engagement.

L'influence est-elle aujourd'hui indissociable de la communication ?

Pour nous, l'influence permet aux entreprises de s'adresser à tous leurs publics pour raconter ce qu'elles font et ce qu'elles sont. Cela participe à valoriser leur réputation et à la protéger quand elle est attaquée. La société a changé et la réputation des marques est de plus en plus susceptible d'être remise en question, notamment par le biais des réseaux sociaux. Les entreprises se doivent d'être irréprochables, transparentes et réactives. Les rapports de force sont bouleversés, les canaux de l'information, démultipliés. Journalistes, youtubeurs, instagrammeurs, experts… ils constituent une nouvelle caisse

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une bulle menace-t-elle les SCPI ?
Une chômeuse prend sa conseillère Pôle emploi pour une escroc
Nintendo Switch Animal Crossing : précommandez la console et le jeu en promotion
Le concours de pitch est-il une étape indispensable pour lancer sa start-up ?
Retraites : le piège de la pénibilité