La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 122,86
    +583,32 (+1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Tous les nouveaux films de Disney sortiront d'abord au cinéma cette année

·1 min de lecture

La mesure devrait permettre aux salles de cinéma de se reconnecter avec le public, après des mois de fermeture.

Tous les films de Disney dont la sortie est prévue d'ici la fin de l'année seront d'abord diffusés dans les cinémas, a annoncé la plateforme. Le film d'animation "Encanto" sortira ainsi sur grand écran le 24 novembre, et ne paraîtra pas sur la plateforme de vidéo à la demande Disney+ avant le 24 décembre. Les autres affiches prévues, comme "The Last Duel" de Ridley Scott, "Eternals" des studios Marvel ou encore le "West Side Story" de Steven Spielberg, seront réservées aux salles obscures pendant 45 jours consécutifs au moins.

Cette décision était très attendue car l'empire du divertissement a récemment choisi de sortir en même temps sur Disney+ une série de grosses productions comme "Black Widow", "Jungle Cruise" et "Cruella", détournant ainsi une partie des recettes des cinémas traditionnels. L'actrice Scarlett Johansson, star de "Black Widow", a d'ailleurs poursuivi Disney en justice, l'accusant de rupture de contrat lui ayant coûté des millions de dollars.

>> A lire aussi - Un concurrent gratuit de Netflix et Disney+ débarque en France

Il y a deux ans, Disney produisait des contenus pour les cinémas et chaînes de télévision. Désormais, le groupe californien a accès directement à son public via le streaming et les salles dépendent de son bon-vouloir. Un phénomène accéléré par la pandémie. Mi-août, le patron Bob Chapek avait rappelé sa stratégie privilégier la "flexibilité", pour être capable "de suivre le consommateur où qu'il aille". Et "quand les salles ont rouvert, il y (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Cette compagnie aérienne devra payer maquillage, manucure et épilation à ses hôtesses
Privé de publicité par Google, France Soir dénonce une "une atteinte à la liberté d'expression"
Les alternatives à la viande, un placement d’avenir ? : le conseil Bourse du jour
CAC 40, LVMH, Bitcoin, L’Oréal, M6… : au programme de la newsletter Momentum
Carrefour : feu vert pour le rachat de Bio C’Bon, mais 8 magasins devront être vendus !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles