Marchés français ouverture 3 h 19 min
  • Dow Jones

    34 060,66
    -267,13 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 303,64
    -75,41 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 008,09
    -398,75 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    33 457,14
    -3 426,60 (-9,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 132,81
    -120,34 (-9,60 %)
     
  • S&P 500

    4 127,83
    -35,46 (-0,85 %)
     

Des nouveautés pour TousAntiCovid, ces salariés privés de télétravail, le prix des forfaits mobiles en baisse… Le flash éco du jour

·1 min de lecture

L’info pratique Capital. Alors que le passeport sanitaire ne cesse de faire parler de lui, L’application française de traçage du coronavirus TousAntiCovid évolue. Lundi, une mise à jour de l’application a ajouté une nouvelle fonctionnalité, baptisée “TousAntiCovid-Carnet”. Celle-ci permet dans un premier temps d’intégrer des attestations certifiées de tests, qu’ils soient positifs ou négatifs au coronavirus. À terme, l’appli permettra aussi de stocker des certificats de vaccination. L’objectif de cette nouvelle fonctionnalité est clair : faciliter les déplacements, d’abord entre la Métropole et les Outre-mer, puis ensuite, avec nos voisins européens. Découvrez son fonctionnement sur Capital.fr.

Le coup de gueule du jour est poussé par de nombreux salariés dont l’employeur refuse d’appliquer le télétravail. Depuis plusieurs mois pourtant, le gouvernement ne cesse d’appeler les entreprises à recourir davantage au télétravail. Mais rien n’y fait : de nombreux employeurs continuent de contourner les règles. Dans leurs témoignages adressés à Capital, certains salariés nous expliquent ainsi qu’ils avaient pu télétravailler intégralement pendant le premier confinement. Et que l’expérience s’était d’ailleurs plutôt bien passée. Mais aujourd’hui, leurs employeurs les obligent à venir travailler tous les jours au bureau. “Je pense que les entreprises qui n’imposent pas le télétravail à toutes les fonctions qui le peuvent participent à la propagation du virus”, peste une salariée. Retrouvez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le ministre Sébastien Lecornu entendu pour des soupçons de "prise illégale d'intérêts"
Après le variant brésilien, le "double mutant" indien inquiète à son tour
Les escrocs ukrainiens et moldaves détournaient les cartes de crédit d'aide à l'asile
Un tribunal de Madrid tranche déjà en faveur de la Super League
Pourquoi la peur du vaccin d’AstraZeneca est irrationnelle