La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 562,58
    -259,57 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Du nouveau pour le versement des pensions alimentaires, le fléau des arnaques au CPF… Le flash éco du jour

Sophie Levy Ayoun

On commence avec la surprise du jour. Certains contribuables ont vu leur taux de prélèvement à la source modifié au 1er janvier. La raison : la modification de ce taux n’est valable que jusqu’au 31 décembre de l’année civile au cours de laquelle elle est effectuée. Au 1er janvier suivant, Bercy applique de manière automatique le taux de prélèvement issu de la dernière déclaration de revenus. Ainsi, depuis début 2023, l’administration fiscale applique le taux calculé à partir de la déclaration de revenus du printemps 2022. A vous de faire les modifications nécessaires, comme vous l’explique Capital.fr.

On poursuit avec l’info pratique qui concerne les pensions alimentaires. Depuis le 1er janvier, les pensions alimentaires qui font l’objet d’un titre exécutoire (un acte juridique officiel) doivent être obligatoirement versées à la Caisse d’allocations familiales. L’organisme public joue le rôle d’intermédiaire financier entre les ex-conjoints, une mesure pour lutter contre le fléau des impayés. Si depuis mars 2022, les pensions fixées par décision judiciaire étaient déjà soumises à la mesure, à présent, même celles établies dans une convention de divorce par consentement mutuel sont concernées. Retrouvez toutes les informations pratiques sur notre site.

On enchaîne avec le coup de gueule poussé contre les arnaques au compte personnel de formation (CPF). Pour rappel, chaque salarié, à partir du moment où il travaille au minimum à mi-temps, bénéficie de 500 euros déposés tous les ans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Attention à cette arnaque au verre d'eau qui cible les personnes âgées
Dubaï annonce un plan pour figurer parmi les principaux centres financiers au monde
Le risque de coupures de courant cet hiver "semble s'écarter", estime Olivier Véran
Pénuries: le gouvernement interdit la vente de paracétamol en ligne
Covid-19 : un rapport confidentiel accable le ministère de la Santé