La bourse est fermée

Le nouveau partenariat juteux du PSG

Un joli coup. Le PSG a annoncé mardi 30 juin un partenariat sur dix ans avec l'entreprise américaine Fanatics, spécialiste du merchandising sportif et des produits dérivés sous licence, avec l'objectif de multiplier par trois son chiffre d'affaires dans le commerce en ligne d'ici 2023. L'accord porte sur plusieurs millions de dollars par an, selon une source proche du club champion de France en titre. "Cet accord marque un nouveau chapitre dans l'histoire de la croissance ambitieuse du PSG. En enrichissant notre offre de produits et en étendant la présence du club sur de nouveaux marchés, cette collaboration constituera l'un des piliers de notre stratégie commerciale", a réagi le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, dans une déclaration transmise à l'AFP.

Ce partenariat doit permettre au PSG d'augmenter ses ressources logistiques dans le commerce en ligne, ainsi que son catalogue de produits dérivés, via de nouvelles licences. Fanatics, qui avait déjà un accord avec le PSG limité au commerce en ligne, obtient le droit d'octroyer des sous-licences et de créer des produits, de les fabriquer et de les distribuer, en accord avec le PSG qui garde la main sur la stratégie de développement de sa marque. Le club espère tripler en trois ans son chiffre d'affaires dans le commerce en ligne, aujourd'hui estimé entre 10 et 12 millions d'euros par an, avant d'atteindre 50 millions d'euros annuels à terme. Il espère aussi doubler le nombre de licences.

>> A lire aussi - Le PSG va faire un effort pour ses abonnés

Fanatics travaille déjà avec les principales ligues américaines de sports collectifs (NBA, MLB, NFL, NHL), ainsi que le Tour de France cycliste, ou les clubs de Manchester United et Chelsea. La pandémie de Covid-19 a provoqué un manque à gagner estimé à 200 millions d'euros pour le PSG, mais le club propriété du fonds d'investissement qatarien QSI a bouclé ses principaux partenariats avant la crise, avec l'équipementier Nike, et ALL, une marque du groupe hôtelier Accor, évalués

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Algérie : un ex-patron des patrons de l’ère Bouteflika condamné à 18 ans de prison
Rappel de véhicules géant pour Volvo
L'emploi déçoit aux Etats-Unis
737 MAX : Boeing n’aurait pas donné certains documents à l'administration américaine
La Freebox v8 en approche