Marchés français ouverture 17 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 800,98
    +13,44 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 561,30
    -6,38 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    15 640,36
    +168,87 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    371,30
    -8,56 (-2,25 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Le nouveau Lucky Luke sort vendredi et continue d'innover

·1 min de lecture

Deux ans après Paris, c'est dans le coton que se retrouve Lucky Luke dans le nouvel album publié ce vendredi (aux éditions Dargaud), avec toujours Jul et Achdé au scénario et au dessin. Bande-dessinée la plus attendue de cette fin d'année, Un cowboy dans le coton est tiré à 400.000 exemplaires et devrait à nouveau surprendre les lecteurs, à plus d'un titre. 

Après Paris, qu'il visitait pour la première fois, Lucky Luke découvre dans cette nouvelle aventure une nouvelle contrée inexplorée par lui jusque-là : la Louisiane. Le célèbre justicier y est convié après avoir hérité de la part d'une admiratrice secrète d'une plantation de coton. Lucky Luke est bien décidé à la léguer à ses ouvriers agricoles noirs, exploités depuis des décennies, mais les autres planteurs blancs alentours ne l'entendent pas de cette oreille.

Un marshall noir qui a vraiment existé à la rescousse

Heureusement, Lucky Luke va pouvoir compter sur l'aide de Bass Reeves, un marshall noir qui a vraiment existé et qui figure sur la couverture. "On n'allait pas faire le grand sauveur, qui allait tout d'un coup abolir les questions de races et de ségrégation. C'est pour cela qu'on est allé chercher dans l'Histoire Bass Reeves, le premier grand marshall noir qui a arrêté dans sa carrière plus de 3.000 malfaiteurs", explique le scénariste Jul, au micro d'Europe 1. "C'était un peu un précurseur de Lucky Luke, il tirait quasiment plus vite que son ombre des deux mains", poursuit-il au micro d'Europe 1.

Cet héros noir ...


Lire la suite sur Europe1