La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 115,12
    -702,81 (-1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Un nouveau logiciel de Microsoft victime d'un problème de sécurité

·1 min de lecture

Nouveau problème de sécurité chez Microsoft. Le 6 juillet dernier, le géant américain prévenait que des hackers pouvaient tenter de profiter d'une faille du système d'exploitation des ordinateurs fonctionnant sous Windows et recommandait d'installer un correctif. Et ce lundi 23 août, on apprenait que quelque 38 millions de données et informations personnelles, dont certaines issues de plateformes pour le traçage des cas contact de coronavirus, ont été rendues vulnérables plus tôt cette année par un défaut de configuration dans un logiciel de Microsoft utilisé par diverses entreprises et organisations.

C'est la société de sécurité informatique UpGuard qui a publié un compte-rendu d'une enquête sur plusieurs mois montrant que des millions de noms, d'adresses, de numéros d'identification fiscale et autres informations confidentielles ont été exposés — mais non compromis — avant que le problème ne soit résolu.

À lire aussi — Trois anciens employés de Netflix accusés d'avoir fourni des données secrètes sur les abonnements

American Airlines, Ford, J.B. Hunt et des collectivités comme l'autorité de la santé pour le Maryland ou encore les transports publics de la ville de New York font partie des 47 groupes concernés. Ils ont en commun d'avoir utilisé un logiciel de Microsoft, Power Apps, qui permet de créer facilement des sites internet et applications mobiles d'interaction avec le public.

Par exemple, si une institution a besoin de mettre rapidement en place un portail de prise de rendez-vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : les personnes non vaccinées auraient 29 fois plus de risques d'être hospitalisées
Les robotaxis de Waymo sont désormais disponibles à San Francisco
TikTok va proposer l'achat de produits directement sur sa plateforme
La consommation de champignons aiderait à lutter contre le déclin des fonctions cérébrales
Les anneaux de Saturne ont permis de définir la composition de son noyau

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles