La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 426,39
    -163,38 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 495,47
    +27,47 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0519
    +0,0111 (+1,06 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 118,96
    -207,79 (-1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,18
    -3,97 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 080,72
    +0,61 (+0,01 %)
     

Ce nouveau drone militaire peut se faufiler dans les bâtiments, les tunnels et les maisons

En Ukraine, les Shahed 136, dits drones suicides et de fabrication iranienne, terrorisent les populations. De leur côté, les Ukrainiens détruisent les chars russes avec des munitions rôdeuses, c’est-à-dire également des drones chargés d’explosifs. C'est le cas des Switchblad ou des Phoenix Ghost. Voici maintenant une nouvelle forme de munition baladeuse : le Lanius. Conçu par la société israélienne Elbit, le Lanius est un drone quadricoptère de courte portée dont l’architecture fait penser à un drone racer FPV.

C'est ce type de drone qu’utilisent les télépilotes qui effectuent des parcours de courses d'obstacles en compétition ou pour réaliser des séquences vidéo époustouflantes. Pouvant se faufiler partout en évoluant à haute vitesse, le drone est donc de très petite taille, et pèse 1,25 kg. Son autonomie est limitée à seulement sept minutes et sa vitesse opérationnelle est de 20 mètres par seconde en extérieur. En plus d'avoir la capacité de se transformer en munition, l’aéronef sait aussi cartographier en temps réel son environnement avec ses multiples caméras et capteurs, ce qui est utile lors de situations de combats en milieu urbain.

Une IA pour identifier les combattants armés

C’est une Intelligence artificielle qui est à la manœuvre pour réaliser cette opération grâce à un processeur Jetson TX2 de Nvidia. Le système de traitement d’image et d’identification des points utiles et pertinents repose sur un algorithme appelé Slam. Toujours avec son IA, Elbit affirme que le drone saurait déterminer si les individus détectés sont des combattants ou des civils, car il est capable d’évaluer les menaces et les armements présents.

Si la liaison radio est perdue, le flou reste sur ce qu’est censé faire le drone lorsqu’il est en mode autonome

Sur la vidéo, on voit l'opérateur presser un gros bouton de déclenchement de la charge explosive. Toutefois, sur la fiche technique du drone, ce n'est pas aussi clair, car le drone peut aussi bien être « télépiloté » que réaliser sa...

> Lire la suite sur Futura