La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 691,58
    +616,78 (+1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Nouveau DPE : le gouvernement va corriger sa réforme suite aux nombreuses anomalies constatées

·1 min de lecture

Le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) a déjà du plomb dans l’aile. Entrée en vigueur au 1er juillet, la nouvelle version du thermomètre de la performance énergétique et environnementale des logements montre déjà des limites. C’est ce que dénoncent la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (Fidi) et l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis), qui demandent une amélioration rapide du nouveau DPE. Dans un communiqué commun, les deux organisations professionnelles affirment que certains paramètres du nouveau logiciel de calcul conduisent à des écarts très importants de résultats par rapport à l’ancienne version du DPE, mais aussi par rapport à la réalité constatée sur le terrain. “Le calcul du coût des consommations, par tranches, ne correspond pas à la réalité. En électricité, pour un nombre de Kilowatt-heure donné, l’erreur est de plus de 30% par rapport au coût réel du Kilowatt-heure”, relèvent les deux fédérations.

>> A lire aussi - Nouveau DPE : 8 questions simples pour tout comprendre à la réforme

Des thermiciens ont en outre relevé des problèmes concrets qui dégradent significativement la note des biens - note qui va pour rappel de A pour les plus performants à G pour les plus énergivores. “En plus des changements sur la ventilation par ouverture de fenêtre, il semble qu’il y ait un problème sur le calcul des débits d’infiltration, qui donne des déperditions quasi 10 fois plus importantes que la version précédente”, fait état la Fidi. La (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Angelina Jolie et Brad Pitt se disputent le château de Miraval
Nouveau coup dur pour Auchan après l'abandon du projet de la Gare du Nord
APL, rénovation, hébergement d’urgence... les priorités du budget 2022 pour le logement
Immobilier : ces villes franciliennes où le dispositif fiscal Pinel est inadapté
Immobilier : les derniers grands chantiers du quinquennat pour le gouvernement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles