La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 600,43
    -2,65 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,1631
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 789,70
    +7,80 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    52 405,14
    -2 395,18 (-4,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,00
    -54,03 (-3,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,20
    +0,70 (+0,85 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 053,34
    -162,36 (-1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 532,99
    -16,79 (-0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3748
    -0,0048 (-0,35 %)
     

Nouveau coup dur pour Auchan après l'abandon du projet de la Gare du Nord

·1 min de lecture

C'est un nouveau coup dur pour la société foncière d'Auchan. L'abandon par la SNCF du projet de transformation de la Gare du Nord à Paris marque un nouvel échec pour Ceetrus après l'arrêt fin 2019 d'un autre grand projet : le complexe Europacity au nord de la capitale. En 2018, Ceetrus avait été retenue par la SNCF pour concevoir avec elle un projet de rénovation de la gare parisienne, première d'Europe en terme de fréquentation. Un chantier estimé initialement à 600 millions d'euros.

Le projet devait tripler la superficie de la Gare du Nord, et multiplier par cinq les espaces de services et commerces, le tout avant les Jeux olympiques de 2024. La foncière du distributeur français Auchan, propriété de l'Association familiale Mulliez, est alors au cœur d'une polémique au sujet d'un autre contrat juteux : celui de la construction du gigantesque complexe de commerces et de loisirs Europacity à Gonesse, dans le Val d'Oise, entre les aéroports du Bourget et de Roissy-Charles de Gaulle.

Le ministre de la Transition écologique de l'époque, Nicolas Hulot, et des élus locaux dénoncent notamment l'artificialisation de sols agricoles qu'entraînerait le projet piloté par Ceetrus et le conglomérat chinois Wanda. Fin 2019, tout se complique encore pour la société immobilière, lorsque Emmanuel Macron annonce l'abandon pur et simple d'Europacity. Le contrat estimé à 3 milliards d'euros est annulé et Ceetrus ne peut qu'engager une procédure pour se faire indemniser.

>> A lire aussi - États-Unis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

APL, rénovation, hébergement d’urgence... les priorités du budget 2022 pour le logement
Taxe foncière : vers la fin de l’exonération pour les acquéreurs de logements neufs ?
Chine : un défaut de paiement d'Evergrande “n’est qu'une question de temps”, vers un scénario à la Lehman Brothers ?
Immobilier : les derniers grands chantiers du quinquennat pour le gouvernement
Transition énergétique du parc locatif privé : éviter l’échec programmé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles