La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 699,82
    +361,88 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Normandie : ce bar voit sa facture d’électricité passer de 340 à 7.000 euros

Eric Anada/Pexels

La crise énergétique n'épargne personne. Les TPE et PME en font particulièrement les frais. Ainsi, il n'est pas rare de constater que dans les restaurants, les prix ont été revus à la hausse pour compenser la flambée des coûts de l'énergie, entre autres. Et quand une erreur administrative vient s'y ajouter, la facture peut-être très salée. Les gérants du Bar de l'Europe, à Caen, viennent d'en faire l'amère expérience, comme le relate le quotidien Liberté.

Alors qu'en octobre, leur facture d'électricité s'élevait à 338,41 €, en novembre, elle s'est envolée à 6.996,64€, soit une hausse de 1 967,6 % ! "Nous avons deux contrats chez eux : un pour le gaz et un pour l’électricité. Celui pour l’électricité s’arrête en principe le 31 décembre, celui pour le gaz se terminait en octobre. Et là, nos deux contrats sont visiblement terminés !", explique Stéphane, le gérant. Avec la fin des contrats, l’électricité est passée de 6 centimes à 1,41 €/kWh, faisant bondir la facture.

Contacté par Liberté Caen, le fournisseur TotalEnergies a plaidé "l'erreur administrative sur la date d’échéance du contrat en cours" et promet que cette erreur de facturation "sera corrigée dans les plus brefs délais". Mais les 6.996,64 € ont tout de même été prélevés le 16 novembre dernier. "Pourtant, j’ai eu un expert de TotalEnergies au téléphone. Il m’a assuré qu’on resterait sur les bases de notre dernier contrat jusqu’à la fin de l’année. Ils devraient régulariser tout ça", déplore encore le géant.

Le contrat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les oubliés de la prime inflation ne peuvent plus la réclamer en ligne... mais tout n'est pas perdu
Santé : que faire en cas de fraude à la carte de tiers-payant ?
Gaz, bois, électricité... comment réduire vos coûts de chauffage cet hiver
Gaz et électricité : toutes les solutions pour limiter la hausse de votre facture
Énergie : ce département met en place une aide pour faire face à la flambée des prix