La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 772,60
    -15,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    22 674,41
    -274,91 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Nord Stream: les livraisons de gaz russe devraient reprendre demain, selon l'opérateur allemand

HANNIBAL HANSCHKE

Après plusieurs semaines de tension autour de travaux de maintenance du gazoduc Nord stream 1, les livraisons de gaz russe vers l'Allemagne devraient reprendre dès le jeudi 21 juillet.

Les livraisons de gaz russe à l'Allemagne devraient reprendre jeudi via , dont les travaux s'achèvent jeudi matin, a affirmé mercredi l'opérateur allemand du réseau Gascade.

"Nous partons du principe que, conformément aux nominations actuelles, le transport de gaz via Nord Stream reprendra au niveau d'avant la maintenance, soit 40% de la capacité", a déclaré l'entreprise dans un communiqué, se fondant sur les données transmises par ses clients dans l'après-midi. Les "nominations" sont des notifications transmises par les exportateurs et les importateurs de gaz au gestionnaire de réseau, avant d'effectuer ou de recevoir leurs livraisons.

En début de soirée, le président de l'Agence allemande des réseaux, Klaus Müller, a estimé sur Twitter que la livraison pourrait finalement n'être jeudi que d'"environ 30%" de la capacité de Nord Stream 1, après actualisation des données. L'Europe est suspendue à la décision de Moscou concernant le redémarrage du pipeline, qui approvisionne en gaz russe principalement l'Allemagne, mais aussi de nombreux États de l'UE. , Gazprom a diminué de 60% les livraisons via Nord Stream en juin. Un "prétexte", selon Berlin, qui dénonce une décision "politique"

Lire aussi

Tout peut encore changer

Pour la première fois depuis le début des travaux de maintenance, il y a dix jours, la plateforme en ligne de Gascade a affiché mercredi après-midi une prévision de livraisons au point d'arrivée du gazoduc, à Lubmin, dans le nord de l'Allemagne. Mais il faudra attendre que le gaz s'écoule effectivement pour vérifier le niveau des volumes fournis par Gazprom.

"Tout ceci peut changer jusqu'à demain (jeudi)", a encore tempéré le président de l'Agence allemande des réseaux, Klaus Müller. "Le rétablissement complet du transport peut prendre quelques heures et durer jusqu'à la fin de la matinée du 21 juillet", a par ailleurs détaillé Gascade.

Le président russe . Il a laissé entendre que le gazoduc pourrait redémarrer jeudi matin, mais si la Russie ne recevait[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles