La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    6 674,98
    -37,50 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 940,66
    -21,75 (-0,55 %)
     
  • Dow Jones

    34 158,99
    -188,04 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0409
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 746,80
    -7,20 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    15 537,31
    -505,71 (-3,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,08
    -2,21 (-0,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,73
    -0,55 (-0,72 %)
     
  • DAX

    14 410,57
    -130,81 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    7 489,75
    +3,08 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 151,03
    -75,32 (-0,67 %)
     
  • S&P 500

    3 998,13
    -27,99 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2047
    -0,0043 (-0,36 %)
     

Nona aux petits oignons de la restauration collective

Depuis le 7 novembre 2022, Maïa est devenue Nona. Plus qu’un simple changement de nom, cette évolution correspond à la volonté de la start-up de mettre les petits plats dans les grands pour répondre à l'appétit de la restauration collective qui a soif de changement. Son cofondateur, Louis Sibille, en souligne d’ailleurs les efforts pour améliorer son impact social, économique et environnemental.

Futura : Pourquoi ce changement de nom ?

Louis Sibille : Nous cherchions un nom qui nous représente vraiment, et voulions associer notre image à moins de verticalité que ce que peut représenter le nom d’une déesse romaine Maïa. Nona, « grand-mère » en italien, correspond plus aux valeurs de bon sens, de proximité, de simplicité et de convivialité qui caractérisent la vision du bien manger que nous défendons avec notre solution.

L'équipe Nona. © Nona
L'équipe Nona. © Nona

Futura : Justement, qu’est-ce que propose Nona ?

Louis Sibille : Nona propose à tous les acteurs de la restauration collective un outil pour atteindre les objectifs EGalim. Il est disponible en trois versions, la plus basique se focalisant sur la conception des menus quand la plus approfondie permet de personnaliser ses recettes, gérer ses commandes, effectuer un suivi statistique de son gaspillage et de ses achats ainsi que gérer son plan de maîtrise sanitaire (PMS). L’outil « nona » a été co-construit avec ses utilisateurs, les cuisiniers de la restauration collective, pour qu’il réponde au mieux à leurs besoins. Leur métier a fortement évolué ces dernières décennies, leurs tâches quotidiennes se sont diversifiées. En plus de cuisiner des repas de qualité, ils sont tenus d’appliquer un nombre croissant de réglementations sanitaires et nutritionnelles, de gérer les budgets et les relations fournisseurs, et à cela s'ajoutent les exigences de la loi EGalim. Notre rôle avec nona est d’alléger le suivi administratif pour leur permettre de recentrer leur temps sur leur activité culinaire, tout en répondant aux exigences de la loi...

> Lire la suite sur Futura