La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0180
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 976,28
    -721,49 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,13
    -15,68 (-2,74 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Le nombre d'avions en circulation dans le monde devrait doubler d'ici à 2040, selon Airbus

Airbus projette que le nombre d'avions en circulation dans le monde devrait doubler d'ici à 2040. Selon l'avionneur, la pandémie de Covid-19 n'aura pas d'impact à long terme sur le besoin d'appareils neufs.

Le nombre d'avions dans le monde devrait doubler au cours des 20 ans à venir sous l'effet de la croissance du trafic aérien mondial mais aussi de la nécessité pour les compagnies de remplacer leurs appareils par des avions plus économes, selon Airbus.

Le besoin est évalué à 39.490 avions passagers et cargo neufs d'ici 2041, portant la flotte mondiale à 46.930 appareils, contre 22.880 en 2020, estime lundi l'avionneur européen dans ses prévisions de marché à quelques jours du salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni).

Cette estimation est conforme à la précédente (39.020 avions neufs) à laquelle s'était livré Airbus en novembre 2021. L'avionneur européen a toutefois légèrement revu à la baisse, de 3,9 à 3,6%, la croissance annuelle moyenne du trafic. Elle est plus conservatrice que celle du rival Boeing, qui prévoit un besoin de 43.610 nouvelles livraisons.

Le géant américain doit publier dimanche ses prévisions actualisées. Malgré l'effondrement du trafic aérien mondial, qui ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu'entre 2023 et 2025, la pandémie de Covid-19 n'aura donc pas d'impact à long terme sur le besoin d'avions neufs.

Si 60% des futures livraisons doivent servir à faire face à l'augmentation du trafic (24.000 appareils), 40%, soit 15.400, sont destinées au remplacement d'avions actuellement en service par des avions consommant moins de carburant.

Les appareils les plus récents permettent de gagner 15 à 20% de consommation de kérosène, et donc autant d'émissions (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Air France

Pizzas Buitoni : le PDG de Nestlé France fait son mea-culpa
Guerre en Ukraine : Sephora vend toutes ses boutiques en Russie
La puissance de ces smartphones va être réduites à distance par Samsung, Hisense ou Gigaset
L'action de Twitter chute suite à la décision d'Elon Musk
Airbus : 122 postes seront transférés de Toulouse à Lisbonne d'ici 2025

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles