La bourse ferme dans 5 h 55 min
  • CAC 40

    5 656,99
    -96,83 (-1,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 263,22
    -65,43 (-1,97 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9562
    -0,0036 (-0,37 %)
     
  • Gold future

    1 625,30
    -10,90 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    19 524,68
    -1 687,00 (-7,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    426,98
    -32,16 (-7,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,10
    -0,40 (-0,51 %)
     
  • DAX

    11 872,17
    -267,51 (-2,20 %)
     
  • FTSE 100

    6 842,69
    -141,90 (-2,03 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0683
    -0,0048 (-0,45 %)
     

Variant « Centaure » du covid : le nom n’est qu’une blague inventée par un internaute

Le sous-variant BA.2.75, actuellement sous surveillance, est désigné par le surnom « Centaure » dans la plupart des médias qui en parlent. Sauf que celui-ci n’a absolument jamais porté ce nom. C’est un twitto qui l’a surnommé ainsi, en blaguant.

Un variant baptisé Centaure. Il ne manquait plus que ça, pourrait-on se dire, en lisant le nom qu’il porte. Car oui, l’expression (Centaurus en anglais) est en train de s’imposer, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans n’importe quel média faisant référence à ce variant.

Sauf que ce variant ne s’appelle absolument pas « Centaure ». Jamais l’Organisation mondiale de la Santé ne l’a désigné ainsi (la liste est en ligne). Jamais le moindre organisme un tant soit peu officiel n’a choisi cette dénomination, ni même le moindre scientifique. Il s’agit en réalité de BA.2.75. Et, c’est le seul nom légitime à ce jour, bien qu’il soit certes un peu technique.

Mais, d’où vient l’expression « Centaure » pour le désigner, alors ? La réponse est très 2022 : parce que Twitter l’a décidé.

coronavirus_covid_variants
coronavirus_covid_variants

La blague est devenue le nom du variant dans les médias

Tout est parti d’une blague. Un tweet sarcastique d’un internaute inconnu au bataillon,

[Lire la suite]