La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 559,57
    -31,22 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 602,41
    -15,94 (-0,44 %)
     
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,03 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2174
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 855,50
    -10,40 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    27 055,49
    +1 998,06 (+7,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    651,44
    +41,45 (+6,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    51,98
    -1,15 (-2,16 %)
     
  • DAX

    13 873,97
    -32,70 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 695,07
    -20,35 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    +12,15 (+0,09 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3684
    -0,0046 (-0,34 %)
     

Noël : un parent sur dix offre des jeux d’argent à ses enfants

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Noël : un parent sur dix offre des jeux d’argent à ses enfants

Selon une étude, 41% des parents ont déjà proposé des jeux d’argent à leurs enfants.

Qui sait si le gagnant français des 200 millions d’euros à l’EuroMillions n’a pas reçu le coup de pouce d’une personne mineure au moment de cocher les bons numéros ? Selon une étude inédite Harris Interactive pour l'Autorité nationale des jeux (ANJ) révélée par Le Parisien ce jeudi, 41% des parents avouent avoir déjà “proposé de jouer ou participer à un ou plusieurs jeux d'argent” à leurs enfants, en moyenne à partir de leurs 11 ans et un mois. Le chiffre atteint même 54% lorsque les adultes sont des joueurs réguliers de ces jeux qui peuvent faire tourner les têtes.

VIDÉO - Jeux d'argent : les Français jouent moins, mais de manière plus excessive

Plus surprenant encore, l’enquête révèle qu’un parent sur dix ayant des enfants entre 10 et 17 ans n’hésite pas à glisser des jeux d’argent sous le sapin au cas où la chance sourirait à leur descendance.

Pas une “activité banale”

Face à ce fléau, l’Autorité nationale des jeux (ANJ) alerte les parents face au risque de d’addition de leurs progénitures. “Plus l'initiation aux jeux est précoce, plus le risque de jeu pathologique, d'addiction, est important”, prévient Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de l’ANJ pour Le Parisien.

À LIRE AUSSI >> Noël : 18% des Français ont l’intention de revendre les cadeaux reçus

“Il ne s'agit pas de les culpabiliser. On leur dit : Soyez vigilants ! Les jeux d'argent, ce n'est pas un jeu d'enfant, ce n'est pas une activité banale”, martèle-t-elle. Un risque bien compris par les adultes puisque l’écrasante majorité (93%) considère les jeux d'argent comme une activité “dangereuse” pour les mineurs.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Comme le rappelle le site internet de l’administration française, un enfant de moins de 18 ans peut “uniquement participer à un loto, une tombola ou une loterie dans un cadre associatif ou lors d'une fête foraine locale”. En revanche, les jeux en ligne, paris sportif ou hippiques, jeux à gratter restent prohibés à 100% “même si le mineur est émancipé ou est accompagné d'un parent”.

Ce contenu peut également vous intéresser :