La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 088,33
    +470,11 (+1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    706,54
    -28,60 (-3,89 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Noël : 18% des Français ont l’intention de revendre les cadeaux reçus

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Noël : 18% des Français ont l’intention de revendre les cadeaux reçus

Avant même de déballer leurs présents, près d’un Français sur cinq prévoit déjà de revendre ses cadeaux de fin d’année selon une étude.

Les Français seraient-ils ingrats envers le Père Noël ? Toujours est-il que la revente de cadeaux après les fêtes ne connaît pas la crise. Dès le 25 décembre, des milliers d’annonces inonderont les sites de revente en ligne. D’après une étude menée par Kantar pour eBay, 7,3 millions de Français prévoient de revendre leurs présents ouverts devant le sapin. Un phénomène de moins en moins tabou et en augmentation de 10% chaque année.

VIDÉO - Selon une étude, les cadeaux mal emballés font plus plaisir

“Cette année, près de 3,5 millions de nouvelles annonces sont attendues entre le 25 décembre et le 3 janvier dont plus de 200 000 le jour de Noël”, explique Sarah Tayeb, responsable du pôle vendeurs chez eBay en France. Qu’est-ce qui pousse les Français à rendre le pull offert par mamie, le polar qu’on ne lira jamais ou le CD de Vitaa et Slimane ?

Des disparités selon les régions

En ces temps de crise économique liée à la crise du coronavirus, la motivation principale de la revente des cadeaux reste l’argent. L’argent récolté sera épargné pour 43% des Français et 40% s’en serviront pour faire un cadeau à un proche — qui sera peut-être revendu par la suite ! “Parmi le top des cadeaux revendus dès le 25 décembre au soir, nous retrouvons les produits technologiques avec les consoles de jeux, les smartphones mais aussi les livres, CD, vinyles, les vêtements, les coffrets de parfum ou même des box cadeaux”, poursuit Sarah Tayeb.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Contrairement aux idées reçues, les plus jeunes ne sont pas les plus enclins à se débarrasser de leurs présents : 38 % des 16-34 préfèrent garder leurs cadeaux non désirés contre 26 % pour les 55-64 ans. Toutes les régions ne sont pas égales non plus face à ce phénomène. Les habitats des Pays de La Loire sont ceux qui ont le moins de scrupules à revendre leurs cadeaux (29 %). Viennent ensuite la région Bourgogne-Franche-Comté (25 %), l’Île-de-France (21 %) et la Nouvelle-Aquitaine (21 %).

Ce contenu peut également vous intéresser :