La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 950,29
    +691,88 (+2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Nitrites: les dessous du bras-de-fer judiciaire entre Yuka et les charcutiers

·2 min de lecture

ENQUÊTE - Condamnée à trois reprises par des tribunaux de commerce dans la bataille qui l'oppose aux charcutiers sur la question des nitrites, l'appli star s'en trouve-t-elle fragilisée? Un affrontement haut en couleur sur fond d'irrésistible progression du jambon sans nitrite.

L'appli star de scan des produits alimentaires et cosmétiques est-elle tombée sur un os? Si les comptes 2021 ne sont pas encore arrêtés, Yuka devrait terminer l'année sur une perte autour de 300.000 euros, estime . Un recul certain après une année 2020 en léger profit. Mais pour Julie Chapon, il ne faut pas aller chercher loin ce qui a plombé leur année: "Ce sont les affaires des nitrites qui expliquent l'ensemble de la perte." Car à trois reprises, Yuka s'est vu condamner par des tribunaux de commerce pour "pratique commerciale déloyale et trompeuse" et "actes de dénigrement" dans le bras-de-fer qui l'oppose aux industriels de la charcuterie sur ce sujet.

Yuka s'est en effet prononcée farouchement … au grand dam des professionnels de la charcuterie. Problématique sur le plan de la santé, pointe Yuka, s’appuyant notamment sur une publication du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Autorisés par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) en Europe, voire encouragés, pour lutter contre le botulisme, riposte la fédération du secteur de la charcuterie (FICT). Ce qui a mis le feu aux poudres, ce sont certes les mauvaises notes sur Yuka –. Mais surtout le renvoi depuis l'appli à une pétition lancée avec foodwatch et la Ligue contre le cancer appelant à la suppression des nitrites. Plus de 350.000 personnes l'ont déjà signée.

Un lien direct retoqué par à titre individuel, ABC Industrie et Mont de la Coste. Sans compter le coup de massue financier qui explique, selon Julie Chapon, la perte attendue cette année: les frais de justice atteignent pour l'heure –des appels sont en cours dans les trois affaires– 240.000 euros auxquels s'ajoutent 75.000 euros de dommages et intérêts exécutoires. Une somme qui aurait pu être bien plus élevée: les montants réclamés atteignaient au départ… 1,4 million d'euros au total.

Un modèle basé sur l'indépendance

"C'est insupportable d'entendre qu'on empoisonne les gens", martèle le délégué général de la fédératio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles