La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 632,33
    +1 128,68 (+3,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Nitrites: les charcutiers marquent un point face à l'appli nutritionnelle Yuka

·2 min de lecture

Le tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fédération des entreprises de charcuterie traiteur face à Yuka. Mais l'appli de notation des aliments fait appel.

C'est une première manche judiciaire gagnée pour les industriels de la charcuterie face à l'appli star de notation des aliments Yuka. Le tribunal de commerce de Paris a condamné l'appli pour "dénigrement au préjudice" et jugeait qu'elle avait une "pratique commerciale déloyale et trompeuse". Un jugement dont Yuka a fait appel. Le nœud de l'affaire? La manière dont Yuka parle des nitrites dans son application. La présence dans les produits alimentaires mais dont l'impact sur la santé est questionné est en effet prise en compte dans la grille de notation de Yuka –les additifs comptent pour 30% de la note– mais l'appli renvoie également sur , intitulée "Stop aux nitrites ajoutés dans notre alimentation".

Lire aussi

Une prise de position engagée loin d'être du goût des professionnels de charcuterie: la Fédération des entreprises de charcuterie traiteur (FICT) avait saisi la justice . "Nos membres étaient particulièrement choqués qu'un utilisateur de l'application qui flashait un produit de charcuterie obtienne une note parfois de zéro et qu'il y ait un lien sur une pétition demandant l'interdiction des nitrites, pointe Bernard Vallat, président de la FICT. On trouvait ça insupportable d'être traités d'empoisonneurs." Et Bernard Vallat de se déclarer satisfait de cette décision "en faveur des entreprises qui respectent la loi".

"Pression médiatique très forte"

Face à ce jugement qui interdit tout lien direct entre les fiches relatives aux produits de charcuterie et la pétition, Yuka "exprime son incompréhension". L'appli ne compte pas baisser les bras et a décidé de faire appel. La cofondatrice de Yuka, Julie Chapon, précise d'ailleurs que "la FICT a été déboutée d'une très grande partie de ses demandes, et notamment de sa demande la plus importante visant à modifier le système de notation Yuka, et en particulier la notation des nitrites". Et l'application de rappeler dans son communiqué que . La FICT met de son côté en avant le respect de la réglementation européenne e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi