Publicité

Nishimura : comment voir la nouvelle comète en Europe avant qu'elle ne disparaisse ?

Nishimura : comment voir la nouvelle comète en Europe avant qu'elle ne disparaisse ?

Une comète venue des profondeurs de l'espace se dirige vers notre planète - et si vous ne l'apercevez pas, il vous faudra attendre 400 ans avant la prochaine occasion.

La comète Nishimura, récemment découverte, sera visible par les astronomes de l'hémisphère nord au cours des prochains jours, lorsqu'elle passera à côté de la Terre, le 12 septembre.

D'un diamètre d'un kilomètre, la comète passera à 125 millions de kilomètres de nous et sera visible à l'œil nu, même si vous devrez utiliser un équipement pour bien l'observer, car elle est très peu lumineuse.

"Vous aurez besoin d'une bonne paire de jumelles pour l'apercevoir et vous devrez également savoir où regarder", précise Paul Chodas, directeur du centre d'étude des objets géocroiseurs de la NASA.

PUBLICITÉ

Elle deviendra de plus en plus brillante à mesure qu'elle se rapprochera du Soleil et sera à son point le plus proche de notre étoile le 17 septembre, avant de repartir hors du système solaire.

Que dois-je faire pour apercevoir Nishimura ?

Pour l'apercevoir depuis l'hémisphère nord, vous devez regarder l'horizon nord-est environ une heure et demie avant l'aube.

D'après The Planetary Society, il faut la chercher entre les constellations du Cancer et du Lion, à proximité de Vénus.

L'astronome italien Gianluca Masi, fondateur du Virtual Telescope Project, a affirmé, à l'Associated Press, dans un courriel que cette semaine représentait "les dernières chances réalisables" de voir la comète depuis l'hémisphère nord avant qu'elle ne se perde dans l'éblouissement du Soleil.

"La comète est magnifique en ce moment, avec une longue queue très structurée, un plaisir à photographier avec un télescope", déclare-t-il.

Si la comète survit à son passage devant le Soleil, elle devrait être visible dans l'hémisphère sud - dans la pénombre du soir - d'ici la fin du mois, ajoute Gianluca Masi.

La comète a été découverte par un astronome japonais amateur, Hideo Nishimura, et porte son nom.

La dernière visite de la comète remonte à environ 430 ans, selon Paul Chodas. Cela correspond à une ou deux décennies, avant que Galilée n'invente le télescope.