La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    15 114,34
    +262,77 (+1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Il reçoit une facture d'eau de près de 11 000 euros

·2 min de lecture
Le compteur d'eau avait enregistré une consommation inhabituellement colossale
Le compteur d'eau avait enregistré une consommation inhabituellement colossale

Suite à une fuite sur son installation d’eau, un habitant de la métropole nîmoise s’est vu envoyer une facture au montant astronomique.

Une simple fuite d’eau qui aurait pu coûter très cher, en tout cas si l’on se réfère aux calculs savants du prestataire de service... Il y a quelques semaines, Jean-Louis, un habitant de Nîmes (Gard) a constaté un problème au niveau de son arrivée d’eau. “En ouvrant le regard de mon installation, pour m’assurer que tout est normal, je m’aperçois qu’il y a une fuite impressionnante, et je fais intervenir un plombier en urgence”, raconte l’intéressé, cité par le Midi Libre.

Un relevé de consommation d’eau “aberrant”

“La fuite était aussi discrète qu’importante, poursuit le Nîmois, le liquide qui s’en échappait s’infiltrant directement dans le sous-sol. Et se situait à une extrémité d’un manchon installé en remplacement du compteur, lequel avait été déplacé, à l’initiative du service des eaux.” Ce que Jean-Louis ignorait alors, c’est que cette fuite avait considérablement augmenté sa consommation d’eau sans qu’il s’en aperçoive.

Après avoir demandé un relevé de l’index de son compteur suite au passage du plombier, le prestataire gérant le service des eaux va en effet le contacter. “Mon interlocuteur me demande de revoir mon compteur car l’index est aberrant”, explique Jean-Louis. Celui-ci indiquait en effet une consommation de “presque 3 300 m3 d’eau en quelques mois”, un volume “immensément supérieur à la consommation habituelle” de Jean-Louis, de l’aveu même du prestataire.

“Ne payez surtout pas”

Heureusement, le Nîmois avait été préalablement prévenu de l’anomalie afférente sur sa facture d’eau : “Le prestataire n’a pas attendu que j’aie une crise cardiaque à la réception de ma facture astronomique : 10 952 € tout de même ! ‘Ne tombez pas à la renverse en recevant votre facture’, m’a averti mon interlocutrice qui s’est montrée rassurante, et ‘ne payez surtout pas ; je vous adresse immédiatement un imprimé de demande de dégrèvement que vous me retournerez à réception de la facture’.”

Prise en charge de bout en bout par le service des eaux, l’affaire n’a donc pas posé trop de problèmes au malheureux client. Dans les colonnes du Midi Libre, Jean-Louis se réjouit d’ailleurs de ne pas avoir “eu besoin de parlementer pour se faire entendre”. Finalement, le riverain n’aura eu qu’à payer une facture standard, “basée sur sa consommation moyenne, le nouveau distributeur d’eau à Nîmes s’étant montré spontanément compréhensif”.

Ce contenu peut également vous intéresser :