La bourse ferme dans 1 h 24 min
  • CAC 40

    6 234,65
    -32,63 (-0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 991,64
    -23,16 (-0,58 %)
     
  • Dow Jones

    33 881,28
    +65,38 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -0,10 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    40 657,74
    -5 185,11 (-11,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 118,76
    -5,14 (-0,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    +0,23 (+0,37 %)
     
  • DAX

    15 180,25
    -140,27 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    6 905,33
    -32,91 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 926,63
    +108,22 (+0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 155,71
    +20,73 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3858
    +0,0016 (+0,11 %)
     

Nike poursuit le fabricant de chaussures 'sataniques' fabriquées avec une goutte de sang humain

·1 min de lecture

Nike a intenté une action en justice contre MSCHF au sujet de ses "chaussures sataniques" ("Satan shoes"), fabriquées en collaboration avec le rappeur Lil Nas X. La marque américaine a accusé MSCHF de violation de marque déposée après qu'elle a semblé s'inspirer de la chaussure Air Max 97 pour ses Satan Shoes, qui ajoutent de l'encre rouge et une goutte de sang humain à la semelle intermédiaire. MSCHF a collaboré avec le rappeur Lil Nas X pour la basket à l'occasion de la sortie de sa chanson "Montero (Call Me By Your Name)".

Le géant du sportswear a déclaré que la chaussure "non autorisée" de MSCHF, inspirée de Nike, a induit les consommateurs en erreur en leur faisant croire que Nike avait créé le produit. Nike a également avancé que l'utilisation par MSCHF du "Swoosh", le logo déposé de la société, a induit les consommateurs en erreur.

À lire aussi — Nike dévoile sa toute première basket à enfiler sans les mains

Nike a déclaré que des clients avaient appelé au boycott de la marque à cause de la chaussure de MSCHF. Le basketteur Nick Young a tweeté qu'il avait hésité à porter des Nike après l'annonce de la sortie de Satan Shoes.

"Nike intente ce procès pour garder le contrôle de sa marque, protéger sa propriété intellectuelle et dissiper la confusion et la dilution sur le marché en remettant les pendules à l'heure : Nike n'a pas approuvé et n'autorise pas les Satan Shoes personnalisées de MSCHF", indique la plainte.

Mschf n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix annonce de nouvelles productions françaises, avec notamment Omar Sy et Franck Gastambide
L'auteur de 'Game of Thrones' signe un contrat avec HBO pour développer de nouvelles séries
Starbucks a 50 ans, voici comment ce torréfacteur de quartier est devenu le roi du café
Monter des meubles Ikea sans frôler la crise de nerfs, mode d'emploi
Les États européens comptant le plus de Starbucks