Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 041,72
    -629,32 (-1,59 %)
     
  • Nasdaq

    16 722,65
    -78,89 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0811
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 269,83
    -2 192,18 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 461,60
    -41,06 (-2,73 %)
     
  • S&P 500

    5 264,41
    -42,60 (-0,80 %)
     

Nike et l'Equipe de France de foot : un contrat d'exception

Christian Liewig-Corbis/Getty Images

Ce devrait être un nouveau record mondial pour une sélection. Selon les informations de L’Équipe dévoilées mercredi 1er mai, Nike va poursuivre sa collaboration avec l’équipe de France de football et signer son maillot pour les prochaines années. Alors que le contrat s’achevait en 2026, l’équipementier américain a gagné le droit d’habiller les Bleus pour la période allant de 2027 à 2034, mais pas à n’importe quel prix. Selon L’Équipe, Nike va débourser pas moins de 100 millions d’euros, un record pour une sélection donc, mais surtout un contrat bien plus élevé que le précédent, qui oscillait entre 40 et 50 millions d’euros.

«Le renouvellement de notre partenariat et l'accord trouvé positionnent la FFF parmi les toutes premières organisations sportives au monde», a déclaré le président de la Fédération française de football, Philippe Diallo, mardi soir, à la sortie d’un comité extraordinaire de l’instance. «Ce partenariat avec Nike, avec qui nous partageons une vision et des objectifs communs, permet de se donner les moyens d'y contribuer activement, au moins pour la prochaine décennie !» a-t-il ajouté en parlant de son engagement à assurer la pérennité de la FFF.

Pendant près de quarante ans, Adidas était le partenaire privilégié des Bleus, avant que Nike ne rafle la mise en 2011. «En quinze ans de partenariat entre Nike et la FFF, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ensemble», a commenté l’équipementier américain. Ce montant de 100 millions d’euros peut paraître hors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Legrand : le bâtiment résidentiel «souffre en France» et en Chine «cela ne va pas du tout»
Société Générale : la banque de détail en France souffre mais «la performance s’améliore»
Crédit agricole : les profits explosent et la banque gagne 67 000 nouveaux clients
CAC 40 : la Bourse de Paris en hausse, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis attendus au tournant
Campari sirote Courvoisier : une acquisition à un milliard d'euros